Armée française en Irak

  • Irak : Un raid de l'armée française tue cinq jihadistes

    Imprimer

    Cinq personnes, qu'elles ont qualifiées de terroristes, ont été tuées jeudi 30 décembre 2021 lors d'un raid lancé par des avions français dans le nord de l'Irak, ont rapporté des sources médiatiques.

    Russia Today, en arabe, a cité des sources de sécurité irakiennes disant que les morts appartenaient à l'Etat islamique, et le raid a été effectué selon des informations et des données antérieures. 

    Elle a indiqué que le raid a eu lieu dans les collines de Qara Jokh au nord du pays.

    Forces françaises en Irak
    Le président français Emmanuel Macron a confirmé, lors d'une conférence de presse en marge de la « Conférence de Bagdad pour la coopération et le partenariat », qui s'est tenue en août dernier, que son pays « maintiendra ses forces en Irak pour aider à lutter contre le terrorisme tant que le gouvernement irakien le demandera. ."

    Dans son discours lors de la conférence, le président français a souligné que "tous ceux qui combattent le terrorisme sont des frères d'armes", ajoutant que "le peuple irakien a beaucoup souffert, mais l'Irak se dirige aujourd'hui vers la stabilité et le développement", notant que "La France restera attachée à soutenir l'Irak et les forces irakiennes." .

    Pourtant, en mars 2020, l'Irak avait annoncé le départ des forces françaises opérant dans le pays au sein de la coalition internationale contre l'Etat islamique, sur la base d'"accords" avec Bagdad. La France, membre de la coalition dirigée par les États-Unis, compte toujours 200 soldats en Irak, dont 160 entraînent l'armée irakienne, selon l'état-major français.