Yémen - Page 4

  • Frontlive-Chrono – Mardi 25 juin 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mardi 25 juin 2019

    • Maroc : démantèlement près de Marrakech d’une cellule de Daech planifiant des « attaques à l’explosif »  – Abonnés
    • USA-Iran: Sanctions – Téhéran accuse Trump de « fermer la voie de la diplomatie » – Abonnés
    • Yémen: Le chef du groupe Etat islamique au Yémen capturé par un commando saoudo-yéménite – Abonnés
  • Frontlive-Chrono – Lundi 24 juin 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono du lundi 24 juin 2019

    • Arabie saoudite : Les Houthis ont attaqué l’aéroport d’Abah – un civil syrien tué – Abonnés
    • Belgique : arrestation d’un homme suspecté de préparer un attentat contre l’ambassade des USA – Abonnés
    • Belgique : Une « revenante » de Daech libérée par le tribunal de Bruges – Abonnés
    • Burkina Faso : 15 morts dans deux attaques de jihadistes dans le nord – Abonnés
    • Etats-Unis – Iran: Donald Trump annonce des sanctions « dures » visant le Guide suprême – Abonnés
    • Yémen : 30 000 soldats soudanais combattent au Yémen : Officiel – Abonnés
  • Etat islamique: Les jeunes femmes, nouvelle cible de la propagande de l’EI, selon Europol

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)nlNederlands (Néerlandais)

    Le jihadisme accorde désormais plus d’importance au rôle des jeunes femmes nées autour des années 2000, qui constituent la nouvelle cible de la propagande du groupe Etat islamique (EI), a déclaré vendredi Europol.
    L’agence européenne de coopération entre les polices criminelles, basée à La Haye, a dressé lors de la publication d’un rapport un portrait robot des femmes visées par la communication du groupe Etat islamique, à la recherche de recrues après la chute en mars de son dernier bastion.
    Nous parlons en particulier de millénaires », a déclaré Manuel Navarette, directeur du Centre européen de lutte contre le terrorisme (ECTC, selon son acronyme en anglais) d’Europol.
    « La propagande de l’EI est axée sur les femmes âgées de 16 à 25 ans, un groupe plus vulnérable à ces activités et qui ont accès aux réseaux sociaux. L’Etat islamique s’est adapté à la nouvelle cible », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.
    Très présent sur internet et plus particulièrement sur les réseaux sociaux, l’EI cible particulièrement les jeunes femmes. Au fil des années, celles-ci ont obtenu au sein du groupe un rôle bien plus « offensif » que « défensif », comme cela était davantage le cas dans les groupes jihadistes avant l’apparition de l’EI.
    Les femmes ont obtenu un rôle bien plus actif, tout en gardant la responsabilité de la tenue du foyer, de la garde des enfants et du bien-être des époux, indique le rapport.
    Lorsque l’EI a commencé à perdre du terrain, l’organisation « a commencé à demander aux femmes de prendre un rôle différent, d’assister en tant que médecin ou d’une manière différente, pas seulement en tant que femme au foyer traditionnelle », a expliqué M. Navarette.
    Suite à la chute en mars du « califat » de l’EI, le groupe est resté actif dans plusieurs pays du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie, et continue d’être présent sur internet.
    « L’inquiétude est que cette implication accrue des femmes puisse ouvrir la voie à des changements potentiellement majeurs », souligne le rapport d’Europol, notant une hausse notamment en France et au Royaume-Uni des arrestations de femmes « liées à des activités de terrorisme ».
    La communauté internationale est confrontée au casse-tête du rapatriement de quelque 4.000 femmes et 8.000 enfants de combattants capturés ou tués en Syrie et en Irak.

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le samedi 15 juin 2019

    • Kenya : 10 policiers kenyans tués dans une explosion près de la Somalie – Abonnés
    • Libye : L’Armée Nationale Libyenne du maréchal Haftar tue 12 militants Daech dans le sud du pays – Abonnés
    • Somalie : au moins huit morts dans l’explosion de deux voitures piégées dans différentes parties de Mogadiscio – Abonnés
    • Somalie : Neuf civils tués dans une attaque de représailles – Abonnés
    • Syrie: 35 combattants et 10 civils tués dans le nord-ouest – Abonnés
    • Syrie: Explosion dans une zone militaire à Damas – Abonnés
    • Yémen : La Coalition arabe bombarde des positions des Houthi à Sanaa – Abonnés
  • Dans le sud-est du Yémen, des militants ont fait sauter un oléoduc

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    Des militants non identifiés ont fait exploser un oléoduc dans la province de Shabwah, dans le sud-est du Yémen, selon une source de l’administration provinciale.
    « Des militants ont fait sauter un oléoduc à la jonction de la ville de Rudum dans le sud-est (province) de Shabwa, s’étendant du secteur pétrolier S2 dans la ville d’al-Aqla au secteur Iyaz dans le district de Jardan au nord d’Atak (ville), et de là au district al-Namshiya, qui est adjacent à un port pétrolier sur la mer d’Oman, » a indiqué la source.
    La source a ajouté que les forces de sécurité locales prenaient des mesures pour poursuivre les militants qui avaient fait exploser le pipeline.
    Le conflit politique et militaire au Yémen entre le gouvernement et les insurgés houthis du mouvement chiite Ansar Allah se poursuit depuis 2014. Depuis mars 2015, le gouvernement est soutenu par la coalition militaire arabe dirigée par l’Arabie saoudite. En décembre 2018, les parties au conflit au Yémen se sont réunies pour la première fois depuis plusieurs années à une table de négociation organisée sous les auspices de l’ONU à Stockholm. Ils sont parvenus à un certain nombre d’accords importants, notamment sur l’échange de prisonniers, un cessez-le-feu dans la ville portuaire de Hodaida sur la mer Rouge et son transfert par les Houthis aux Nations Unies.

  • Irak : trois Français condamnés à mort pour appartenance à l’Etat islamique

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien)nlNederlands (Néerlandais) svSvenska (Suédois)

    Trois Français ont été condamnés à mort dimanche pour appartenance au groupe Etat islamique (EI), a indiqué à l’AFP un magistrat de la cour de Bagdad qui les a jugés, un verdict inédit pour des ressortissants de ce pays.
    Il s’agit de Kévin Gonot, Léonard Lopez et Salim Machou, arrêtés en Syrie par une alliance arabo-kurde anti-EI avant d’être transférés avec neuf autres Français en Irak en février. Selon la loi irakienne, ils ont 30 jours pour faire appel.
    Jusqu’ici, trois Français ont déjà été reconnus coupables d’avoir rejoint l’EI en Irak: Mélina Boughedir, 27 ans, Djamila Boutoutaou, 28 ans, et Lahcène Gueboudj, 58 ans, ont tous été condamnés à la prison à perpétuité, ce qui équivaut à 20 ans de détention en Irak.
    Kévin Gonot, 32 ans, est né à Figeac dans le sud-ouest de la France. Il a été arrêté en Syrie avec son demi-frère Thomas Collange, 31 ans, sa mère et son épouse, une nièce des frères Fabien et Jean-Michel Clain qui ont revendiqué les attentats de novembre 2015 avant d’être tués récemment en Syrie.
    Kévin Gonot affirme que son père, qui avait également rejoint l’EI selon ses « aveux » publiés par la justice irakienne, a été tué à Raqqa, ancienne « capitale » de l’EI en Syrie.
    Entré illégalement en Syrie via la Turquie selon ses dires, il a d’abord rejoint le Front al-Nosra (ex-branche d’Al-Qaïda en Syrie) avant de prêter allégeance au « calife » de l’EI Abou Bakr al-Baghdadi.
    Celui qui se faisait appeler Abou Sofiane au sein de l’EI a indiqué avoir été blessé au ventre lors de la bataille de Kobané, en Syrie, en 2015.
    Il a assuré au juge avoir ensuite été transféré à Mossoul, la « capitale » de l’EI en Irak de 2014 à 2017 pour y être hospitalisé et non pour y combattre.
    En France, il a déjà été condamné en son absence à neuf ans de prison, selon le Centre d’analyse du terrorisme (CAT) à Paris.

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono du dimanche 26 mai 2019

    • Burkina: 3 morts dans une nouvelle attaque contre une église – Abonnés
    • Irak : trois Français condamnés à mort pour appartenance à l’Etat islamique – Lire l’article
    • Irak : Derniers incidents de sécurité – Abonnés
    • Yémen : les houthis annoncent une attaque au drone contre l’aéroport saoudien de Jizane – Abonnés