JIHAD ISLAMIQUE - Page 2

  • Gaza/Israël : Évènements de la journée du 16 mai 2021 - Mis à jour au fur et à mesure - Webcams

    Imprimer

    12H15 : Sirènes d'alarme à Netivot et dans d'autres localités à la frontière avec Gaza
    Vers 12 h 15, les sirènes Enfer de Tseva Tseva ont retenti à nouveau à Netivot et dans d'autres localités à la frontière avec la bande de Gaza, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien.
    Il y a des informations qu'un coup direct a atteint un centre commercial près de Netivot. Aucune victime n'a été signalée.

    L'armée de l'air israélienne a attaqué le quartier général du renseignement des brigades Ezzedine al-Qassam
    L'armée de l'air de Tsahal a attaqué le complexe du quartier général du renseignement des brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile militaire du Hamas.
    Selon les informations, des militants de l'unité de renseignement des Brigades Ezzedine al-Qassam  travaillaient en permanence au quartier général afin de fournir une image opérationnelle de la situation à Gaza.


    12H25 : Sirènes d'alarme à Ashkelon, Ashdod, Kiryat Malakhi et à la frontière avec Gaza
    Vers 12 h 25 à Ashkelon, Ashdod, Kiryat Malakhi et les colonies à la frontière avec la bande de Gaza, les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien.

    12H36 : Rapport de deux roquettes sur Netivot
    Deux roquettes sont tombées à Netivot sans faire de victimes Le service de presse de la police israélienne rapporte que lors du bombardement de Netivot depuis la bande de Gaza, deux roquettes sont tombées sur le territoire de la ville.
    Aucune information sur d'éventuelles victimes n'a été rapportée.
    Les sapeurs de la police travaillent sur le site de la chute des missiles.

    12H47 : Sirènes d'alarme à Sderot et dans d'autres localités à la frontière avec Gaza
    Vers 12 h 47, les sirènes «Enfer de Tseva» ont retenti à Sderot et dans d'autres colonies à la frontière avec la bande de Gaza, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien.
    Aucune victime ni dommage n'a été signalé.

    13H22 Après une courte pause, les tirs de roquettes ont repris dans les zones bordant la bande de Gaza
    Après une pause d'une demi-heure, les attaques à la roquette ont repris sur les localités situées à la frontière avec la bande de Gaza.
    Une fusée a explosé sur le territoire de l'une des localités sans faire de victimes ni dégâts. 

    14H05 : Netivot subit à nouveau des tirs de roquettes
    Ls alarmes ont retenti à 14 h 05 à Netivot et dans les localités adjacentes à la frontière avec la bande de Gaza.

    14H09 : Tsahal prend pour cible trois opérateurs de lance-missiles 
    Le service de presse de Tsahal a rapporté que l'armée de l'air avait attaqué trois lance-missiles du Hamas.

    15H29 : L'armée israélienne a attaqué des dépôts de munitions à Gaza
    L'armée de l'air israélienne a attaqué des dépôts de munitions situés dans les maisons de militants du Hamas.
    Selon les informations publiées par le service de presse, un premier entrepôt était situé au centre de la bande de Gaza et le second, où des munitions navales étaient produites et stockées, au sud du secteur.

    15H55 Sirènes d’alarme à Ashkelon, Ashdod, Beer Sheva et les zones frontalières
    Vers 15 h 55, les sirènes d'alarme «Enfer de Tseva», annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, ont commencé à retentir à Ashkelon, Ashdod, Gan Yavn, Beer Sheva et les zones frontalières.
    À Ashkelon, une roquette a frappé un bâtiment. Aucune victime n'a été signalée.

    16H05 Coup direct dans une maison à Ashdod et dans une synagogue à Ashkelon, pas de victimes
    À 16 h 05, des informations ont été reçues concernant des tirs de missiles directs à Ashkelon, Ashdod et l'un des kibboutzim du conseil de district de Shaar HaNegev.
    À Ashkelon, une roquette a frappé une voiture, une autre a touché une maison et une troisième est tombée près d'une synagogue. Une autre roquette a frappé un immeuble résidentiel à Ashdod.
    Dans un kibboutz, une roquette a frappé un centre de jeunesse vide.
    Aucune information sur d'éventuelles victimes n'a été reçue.
    Un bombardement massif du territoire israélien depuis la bande de Gaza est actuellement en cours.

    16H10 Tirs en provenance de Gaza sur les villages bédouins du Néguev et de Beer Sheva
    A 16 h 10, les sirènes «Enfer de Tseva», annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, ont commencé à retentir dans les villages bédouins du Néguev et de Beer Sheva.
    Aucune information sur d'éventuelles victimes ou des destructions.

    16H36 Tsahal détruit trois autres lanceurs de missiles du Hamas
    Le bureau de presse de Tsahal rapporte que l'armée de l'air israélienne a attaqué trois lanceurs de missiles du Hamas dans le nord de la bande de Gaza.
    On signale également l'élimination de six militants palestiniens en train de préparer des rampes de lancement de missiles.
    Plus tard, le service de presse de Tsahal a également signalé la destruction d'un lance-missiles anti-char (ATGM) situé dans la maison d'un officier du renseignement militaire du Hamas.

    16H53 le Hamas a tiré des dizaines de roquettes en direction des plates-formes gazières
    Dimanche 16 mai, les autorités israéliennes ont autorisé la publication d'informations selon lesquelles le Hamas aurait tiré plusieurs dizaines de roquettes en direction des plates-formes de production de gaz, situées à 20 kilomètres de la côte de la bande de Gaza.
    Aucun des missiles n’aurait atteint sa cible.
    Il est également rapporté que les forces de Tsahal ont éliminé le commandant de la marine du Hamas.

    17H50 Les sirènes rugissent à la frontière avec Gaza
    Vers 17 h 50, les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva", annonçant des attaques à la roquette , ont été déclenchées dans les colonies à la frontière avec la bande de Gaza.
    Aucune information sur d'éventuelles victimes ou dommages.

    Nouveau bilan des victimes à Gaza 
    Le bilan des frappes israéliennes sur la bande de Gaza est passé à 188 morts, dont 52 enfants et 31 femmes, tandis que 1225 personnes étaient blessées à divers degrés de gravité.
    Dimanche, les avions de combat israéliens ont détruit le bâtiment Anas bin Malik dans la rue Yarmouk à Gaza, après l'avoir visé avec un certain nombre de missiles.

    18H17 Sirènes d'alarme à Ashkelon, Ashdod et à la frontière avec Gaza
    Vers 18 h 17, le sirènes d'alarme "Enfer de Tseva", annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, ont retenti à Ashdod, Ashkelon et dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza.

    18H26 : L'armée israélienne a attaqué des cibles du Jihad islamique et le ministère de la Sécurité intérieure du Hamas
    Le service de presse de Tsahal rapporte que l'armée de l'air israélienne a détruit une installation souterraine de lancement de missiles du Jihad islamique dans le sud de la bande de Gaza, ainsi qu'une installation du Hamas dans la partie nord de la bande de Gaza.
    Plus tard, on a appris que les FDI avaient frappé le bâtiment où se trouvaient les bureaux du ministère de la Sécurité intérieure du Hamas.

    A la frontière libanaise, un manifestant escalade une clôture et vole un «dispositif de surveillance» placé au sommet d'un pylône
    A la frontière entre Israël et le Liban, un homme qui participait à une manifestation contre le bombardement israélien de la bande de Gaza a grimpé sur la barrière de séparation et a volé un "dispositif de surveillance" installé au sommet d'un pylône.
    Tsahal a ouvert le feu à titre d'avertissement.

    19H Restrictions imposées par le Home Front Office de Tsahal les 16 et 17 mai
    Le Home Front Office de Tsahal a publié de nouvelles restrictions qui s'appliqueront du dimanche soir 16 mai au lundi soir 17 mai.
    En raison des attaques à la roquette , le regroupement de plus de 10 personnes dans les zones ouvertes et de plus de 100 personnes (compte tenu des restrictions épidémiologiques) dans les espaces clos sont interdits à l'intérieur d'une zone de 80km des frontières de Gaza.
    Le travail des entreprises et des institutions est autorisé si elles disposent d'un abri conforme aux normes, accessible dans les délais impartis.
    Les restrictions s'appliquent à la zone adjacente à la bande de Gaza, à l'ouest de Lakish, à l'ouest du Néguev, à Lakish, au centre du Néguev, au sud de Shefela, à Dan, à Shefela, à Sharon et à Yarkon.
    Les activités éducatives sont interdites dans les zones adjacentes à la bande de Gaza.
    Le reste des districts ci-dessus offrira des cours d'éducation spéciale si la salle de classe est protégée.
    Il n'y a aucune restriction sur le reste du pays.

    19H Bombardements massifs d'Ashkelon et des localités frontalières
    Vers 19 heures, les sirènes d'alarme «enfer de Tseva», annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, ont commencé à retentir à Ashkelon et dans les colonies à la frontière avec la bande de Gaza où des bombardements massifs sont enregistrés.

    19H55 : Les localités frontalières sous les tirs de roquettes
    A 19h55 les sirènes d'alarme ont été déclenchées dans les localités  frontalières: Kfar Aza, Nir Amm, dans la zone industrielle sud d'Ashkelon.

    Gaza webcam

    Tel Aviv Webcam

  • Gaza/Israël : Après-midi et soirée du 12 mai 2021 - Mis à jour au fur et à mesure des évènements

    Imprimer

    Poursuite des bombardements

    13H37 : Tsahal détruit un lance-roquettes qui visait Ashdod et Ashkelon
    Le service de presse de Tsahal rapporte que les Forces de défense israéliennes ont détruit un lance-roquettes du Hamas dans la partie nord de la bande de Gaza.
    Le lance-roquettes visait à détruire les systèmes anti-missiles d'Ashdod et Ashkelon.
    L'armée israélienne rapporte également qu'elle a attaqué deux lance-missiles antichar (ATGM).

    Vers 13h45, ls sirènes d'alarme annonçant une attaque à la roquette ont retenti dans les localités situées à la frontière avec la bande de Gaza. Aucun blessé ni dommage n'a été signalé.

    A 13h57 Les sirènes d'alarme ont à nouveau retenti à Ashkelon, Ashdod et les villages environnants.

    À 14 h 13 Les alarmes retentissent à nouveau dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza.
    1854929.jpegÀ 14 h 50, les alarmes «Tseva adom», annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, retentissent à Ashdod, Geder et les localités voisines.

    14H56 : L'armée israélienne communique avoir attaqué des usines d’armes dans la bande de Gaza
    Des avions israéliens ont attaqué deux cibles du Hamas et du Jihad islamique dans la partie nord de la bande de Gaza.
    Il s'agit d'installations pour la production d'armes et de munitions.
    Le bureau de presse de Tsahal rapporte que les installations étaient situées dans des zones résidentielles. Les FDI précisenta avoir fait tout leur possible pour éviter des victimes civiles.

    Vers 15 h 15, les alarmes annonçant des attaques à la roquette ont commencé à retentir dans les localités de Beer Sheva, Dimona et bédouines du Néguev.
    Il y a des rapports d'interceptions de missiles par le Dôme de fer dans le ciel au-dessus de Beer Sheva.
    Aucune information sur des victimes ou des destructions n'a été rapportée.

    Les bombardements massifs d'Ashdod, d'Ashkelon et des villages de Shfeli se poursuivent. Les résidents signalent des bruits d'explosions. Les alarmes hurlent sans arrêt dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza.
    Il n'y a eu d'informations sur d'éventuelles victimes ou de destructions. Des Interceptions de missiles ont été signalées dans le ciel d'Ashdod.
    Une roquette est tombée dans une zone dégagée près de la zone industrielle d'Ashkelon.

    À 16 h 48, Les sirènes d'alarme ont été à nouveau déclenchées dans le village de Nativ ha-Asara, situé près de la frontière avec Gaza. Les sirènes ont ensuite retenti pendant plusieurs minutes dans d'autres zones limitrophes de la bande de Gaza.

    Le Jihad islamique revendique la responsabilité du bombardement nocturne du centre du pays
    La branche militante de l'organisation terroriste du Jihad islamique a revendiqué la responsabilité du bombardement de Gush Dash dans la nuit du 12 mai."Nous n'abandonnerons pas la résistance, quelles que soient les victimes", ont déclaré les terroristes dans un communiqué.

    Le Hamas tire 50 roquettes sur Ashdod et 15 sur Dimona
    Le Hamas affirme qu'après l'élimination des responsables de «l'état-major de l'aile militaire du Hamas», les militants ont tiré plus de 50 missiles sur Ashdod et 15 missiles sur Dimona.
    Auparavant, le service de presse de Tsahal avait rapporté qu'à la suite d'une opération conjointe de l'armée et du Service général de sécurité (SHABAK), plusieurs commandants de haut rang de "l'état-major général du Hamas" qui appartenaient à l'aile militante du organisation terroriste ont été éliminés.
    Selon le service de presse de l'armée, il s'agit de la première opération au cours de laquelle plusieurs responsables du Hamas sont éliminés simultanément dans différents endroits. Dans ce cas, l'opération a été menée à Khan Younes et dans la ville de Gaza.

    Ministère de la Santé de Gaza: 56 tués et plus de 335 blessés à Gaza depuis le début des affrontements 
    Le ministère de la Santé de l'administration du Hamas opérant dans la bande de Gaza a déclaré que depuis le début de la confrontation, 56 habitants du secteur ont été victimes des actions de l'armée israélienne.
    Parmi eux, selon la partie palestinienne, 14 mineurs et trois femmes. On dénombre également plus de 335 blessés.
    L'armée israélienne affirme de son côté que l'écrasante majorité des personnes tuées à Gaza sont des commandants et des combattants d'organisations de la résistance palestinienne.

    Les commandants de la "brigade de Gaza" et les commandants de la cyberunité du Hamas éliminés
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte qu'il y a quelque temps, à la suite de frappes ponctuelles sur des cibles dans la bande de Gaza, les commandants de la brigade de Gaza et de la cyber-unité du Hamas ont été éliminés.

    forward_2.gifLe Hamas menace de marquer l'Aïd al-Fitr par un bombardement sans précédent d'Israël
    La direction du Hamas à Gaza menace de reprendre les bombardements massifs du centre d'Israël après le début de la célébration de l'Aïd al-Fitr (la fin du mois de Ramadan).
    Une déclaration du Hamas circule dans les médias et les réseaux sociaux selon laquelle les attaques à la roquette reprendront à partir de 18h00.
    Le commandement du Hamas promet de battre le record de l'intensité des bombardements d'Israël, établi dans la nuit du 12 mai.

    Musa Abu Marzouk.jpegRéponse du Hamas à la demande de l'UE: "Nous utiliserons des missiles à longue portée"
    Musa Abu Marzouk (photo), le chef adjoint du Politburo du Hamas, a déclaré qu'il avait reçu un appel de l'Union européenne avec une demande "d'arrêter de bombarder Israël avec des missiles à courte portée".

    "J'ai répondu que nous arrêterons d'utiliser des missiles à courte portée et utiliserons des missiles à longue portée", a déclaré Abu Marzouk.

    "Couvre-feu" à Lod à partir de 20H00
    La police israélienne a annoncé un couvre-feu à Lod à partir de 20h00 le 12 mai. La veille la ville avait été le théâtre de violentes émeutes des habitants arabes de la ville. 
    Les rues de la ville sont patrouillées par des centaines de policiers et de gardes-frontières.

    Tsahal a donné les noms des six commandants du Hamas liquidés à Gaza
    Le service de presse de Tsahal a envoyé un message aux médias, dans lequel les noms de six dirigeants de militants du Hamas qui ont été liquidés à Gaza au cours de la dernière journée ont été cités.
    Il s'agit de: 1) Sami Rajuan, qui dirigeait les cyber divisions du Hamas, 2) Jumaa Tahla, l'un des principaux ingénieurs du Hamas, 3) Basam Isa, un général de brigade des unités du Hamas dans la ville de Gaza, 4) Khazam Khatib , l'un des principaux ingénieurs du Hamas, 5) Walid Shimali, responsable des infrastructures du Hamas, 6) Jamal Zabda, l'un des principaux ingénieurs du Hamas.
    1855449.jpeg

    Tsahal publie une vidéo de l'attaque au missile d'un véhicule du Jihad islamique à Gaza
    E1LLC0BX0AIxmJ9.jpeg

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte qu'une voiture transportant des unités de roquettes du Jihad islamique a été attaquée dans la ville de Gaza. La frappe a fait 4 morts et 6 blessés.

    Tsahal détruit la tour Shorouq (Sunrise) abritant les renseignements du Hamas 
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans le sud de la bande de Gaza, une frappe a pris pour cible un bâtiment de 14 étages, qui abritait des unités de renseignement militaire du Hamas.
    Le même bâtiment abritait "une infrastructure de communication utilisée par les organisations palestiniennes pour transmettre des messages tactiques et militaires", a déclaré Tsahal.
    L'ensemble du bâtiment al-Shorooq s'est effondré. Il s'agissait d'une tour résidentielle de 14 étages dans l'un des quartiers prestigieux de Gaza .
    Des sources à Gaza rapportent des décès, y compris d'enfants, à la suite de la frappe. Tsahal avait pourtant prévenu les résidents qu'ils devaient quitter l'immeuble au plus vite car il allait être pris pour cible.
    Immeuble Shorouq.jpeg

    La vidéo montre comment Tsahal a appelé le directeur de l'un des bâtiments détruits pour le prévenir qu'il allait être ciblé. Les militaires israéliens lui donnent le temps qu'ont les résidents pour quitter les lieux et par quel moyen l'attaque allait être menée.

     Tirs massifs en provenance de Gaza dans la soirée : 130 roquettes ont été lancées vers Ashkelon, Sderot et Netivot dans la soirée
    A 20h29 le mercredi 12 mai, les sirènes d'alerte de Tseva Adom se sont déclenchées à Sderot.
    Les localités de Gevim, Nir Am, Ibim, Mefalsim, Bror Hail, Or Ner et le collège Sapir sont également sous le feu.
    Certains des missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome. 

    Un enfant de 5 ans tué par une frappe de missile à Sderot
    Un enfant de 5 ans, Ido Avigal, a été tué à la suite de la chute d'un missile à Sderot. Six autres personnes ont été blessées. Une femme de 40 ans et un garçon de 6 ans ont des blessures jugées modérées  .
    L'état de quatre autres blessés est considéré comme léger.
    Selon les données primaires, les victimes se trouvaient dans une pièce protégée. Pour le moment, on ne sait pas ce qui a causé la tragédie - le mur de la pièce protégée n'a pas résisté à un coup direct du missile ou à cause d'une fenêtre laissée ouverte.
    E1M6egeXMAQdNYV.jpegAu moins 180 roquettes ont été lancées vers Israël de 6 heures à 20 heures
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté qu'au moins 180 roquettes avaient été tirées de la bande de Gaza vers Israël le 12 mai de 06h00 à 20h00.
    40 roquettes n'ont pas atteint Israël et ont chuté dans la bande de Gaza.
    Des dizaines de missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome.

  • Gaza/Israël : Nouveaux affrontements

    Imprimer

    Minuit : Le Hamas lance un nouvel ultimatum à Israël, lui donnant deux heures pour l'exécuter
    Vers minuit, l'attaché de presse de la branche militaire du Hamas, Abu Abid, au nom du commandement des brigades Ezzedine al-Qassam a lancé un nouvel ultimatum au gouvernement israélien.

    Il a exigé de «lever le siège» de la mosquée Al-Aqsa, dans laquelle des centaines de palestiniens étaient barricadés.

    Il ajoute que si cette demande n'est pas satisfaite, le Hamas répondra "dans les deux prochaines heures".

    Il s’agit du deuxième ultimatum lancé à Israël par le Hamas au cours des dernières 24 heures. Dans l'après-midi du 10 mai, l'organisation palestinienne avait demandé "de retirer la police et l'armée de la région de Sheikh Jarah et de l'esplanade des Mosquées (mont du Temple). À l'expiration de l'ultimatum, une attaque à la roquette a été menée sur Jérusalem, suivie de lancements de missiles en direction des localités du Néguev occidental.

    Le Hamas annonce le début de l'opération "Jerusalem Sword" (Epée de Jérusalem)
    Après 2 heures du matin, la direction du Hamas, imitant visiblement Tsahal, a annoncé le lancement d'une opération sous le nom fort de «Jerusalem Sword», dont le but est «la victoire à Al-Qods (Jérusalem) sacrée ».

    Selon le Hamas, l'opération a commencé après l'expiration de «l'ultimatum» exigeant de «lever le siège» de la mosquée Al-Aqsa.

    En annonçant l'opération Jerusalem Sword, le Hamas indique clairement qu'il est prêt pour une confrontation à grande échelle avec Tsahal.

    Événements depuis le deuxième «ultimatum du Hamas» à partir de 02h00 le 11 mai 2021
    Après 2 heures du matin, les sirènes d'alarme "Tseva adom" ont été entendues dans les localités du conseil local d'Eshkol près de la frontière de Gaza. Puis plusieurs explosions ont retenties.

    Après 2h30 du matin, les alarmes et des explosions ont été entendues dans la région de Shaar HaNegev.

    Après 3 heures du matin, les alarmes ont retenti à Sderot et dans les colonies de la région de Shaar HaNegev.

    Après 3 h 30, les alarmes ont retenti à Sderot, dans les localités de la région de Shaar HaNegev et au conseil local d'Eshkol.

    Vers 4 heures du matin, l'alarme a retenti dans les localités du conseil local d'Eshkol, ainsi qu'à Netivot et dans la région de Sdot Néguev.

    L'armée israélienne note que des attaques à la roquette pratiquement continues depuis Gaza se sont poursuivies au cours des 10 dernières heures.

    Après 04h00, une attaque à la roquette sur la zone de Hof Ashkelon a été enregistrée.

    Vers 5 heures du matin, les sirènes d'alarme, avertissant d'une attaque à la roquette, ont retenti dans la ville d'Ashkelon et dans le quartier de Hof Ashkelon. Une explosion a été entendue.

    Vers 5 h 30, des sirènes d'alarme ont de nouveau été entendues à Ashkelon et dans le quartier de Hof Ashkelon.

    Après 5 h 40, des sirènes d'alarme ont été entendues à Ashkelon et dans la région d'Eshkol. Deux bâtiments ont été endommagés à Ashkelon.

    6h00. À la suite d'une attaque à la roquette sur Ashkelon, six personnes ont été blessées de gravité variable par des fragments de verre, a déclaré le service d'ambulance du Magen David Adom. Deux personnes, des hommes de 40 et 63 ans, ont subi des blessures modérées. Quatre autres personnes ont été légèrement blessées. Deux d'entre elles ont été traitées pour état de choc.

    7h00. Des roquettes sont tombées dans la zone des colonies de Kisufim et Ain Ha-Shlosha.

    8h00. Les alarmes « Tseva Adom » ont retenti dans le conseil local d'Eshkol, en particulier dans les colonies d'Amioz, Ohad et Tsohar. Plusieurs roquettes seraient tombées. Plus tard, les alarmes ont retenti au checkpoint de Kerem Shalom où des explosions ont été entendues.

    09h00. "Alarmes à Ashkelon et près de la frontière avec Gaza. Sirènes d'alarme dans la zone du village de Nahal Oz.

    10h00. Sirènes d’alarme à Ashkelon et près de la frontière avec Gaza. Des explosions ont été entendues.

    11h00. Des sources dans la bande de Gaza rapportent que l'armée de l'air de Tsahal a attaqué un appartement dans un immeuble de grande hauteur à l'ouest de la ville de Gaza. Le type de cible attaqué est encore inconnu.

    Les sirènes ont de nouveau été entendues à Ashkelon.

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes informe qu'une frappe a été frappée sur un groupe de militants près de la frontière de la bande de Gaza, qui étaient armés d'armes antichars et se préparaient à tirer sur des cibles en territoire israélien. 

    Tsahal réplique et lance l'opération Wall Guard contre Gaza
    L'opération antiterroriste de l'armée israélienne dans la bande de Gaza, qui a débuté la veille, a reçu le nom de "Wall Guard" ("Shomer ha-Homot") de la direction opérationnelle de l'état-major. Apparemment, le nom est tiré du titre de la chanson de Lior Farhi sur les vers de Dan Almagor, dédié aux murs de la vieille ville de Jérusalem.

    La durée de cette opération n'est pas claire. On ne sait pas non plus si elle sera limitée à Gaza ou si sa géographie s'étendra.

    L'armée israélienne a annoncé l'opération Wall Guard cinq heures après que le Hamas à Gaza ait annoncé le lancement de l'opération Jerusalem Sword.

    Rappelons que la précédente opération militaire à grande échelle à Gaza ("Unbreakable Rock") avait été menée par les FDI à l'été 2014. Depuis lors, les militants du secteur ont non seulement restauré, mais également considérablement reconstitué leur arsenal de missiles.

    Ynet, citant des sources bien informées, écrit sur l'intention des dirigeants israéliens d'étendre l'opération contre l'infrastructure terroriste à Gaza, mais il n'est pas encore question d'une opération au sol. La demande de cessez-le-feu des autorités égyptiennes à Gaza a été rejetée.
    eKt37Yvv.jpeg

    Tsahal cible un appartement spécifique dans l'ouest de Gaza

    Des sources dans la bande de Gaza rapportent que l'armée de l'air de Tsahal a attaqué un appartement dans un immeuble de grande hauteur à l'ouest de la ville de Gaza, tuant trois membres du Jihad islamique (photo ci-dessous).
    E1HAcdWXoAIW3QZ.jpeg

    Les médias israéliens rapportent que Mohammad Abu al-Ata, qui était la cible de l'attaque de Tsahal, fait partie des trois personnes décédées au cours du bombardement. Mohammad Abu al-Ata est le frère de Bahá'í Abu al-Ata, dirigeant du Jihad islamique qui a été liquidé par l'armée israélienne le 12 novembre 2019.

    Les Forces de défense israéliennes affirment que plus de 130 cibles ont été attaquées dans la bande de Gaza depuis le soir du 10 mai en réponse à des centaines de roquettes lancées depuis Gaza. Des avions de combat, des hélicoptères, des chars et de l'artillerie de Tsahal ont été engagés. Parmi les cibles attaquées figurent le domicile du commandant d'un bataillon de Hamas et la structure de renseignement militaire du Hamas, les positions des militants du Hamas et du Jihad islamique, des usines et des ateliers où des armes et des munitions ont été produites, et deux tunnels «offensifs». L'armée israélienne accuse les groupes "terroristes" de placer délibérément leurs cibles dans des zones peuplées.

    Midi, le 11 mai 2021 : Poursuite des bombardements
    12:00. Les alarmes retentissent dans les colonies du conseil du district d'Eshkol, à Nahal Oz et Orim.

    "Tseva hell" à Ashkelon, Ashdod, Gan Yavne. À Ashdod, une roquette a frappé un immeuble résidentiel. Le service d'ambulance du Magen David Adom rapporte que deux blessés par des éclats de verre et cinq ont besoin d'aide pour  état de choc nerveux.

    La branche militante du Hamas affirme que deux militants ont été tués lors de récentes frappes des Forces de défense israéliennes contre des cibles militantes dans la bande de Gaza. Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que depuis le soir du 10 mai dans la bande de Gaza à la suite des actions de Tsahal, au moins 15 militants d'organisations de la résistance palestinienne impliqués dans le bombardement du territoire israélien avec des missiles sol-sol à courte portée et des missiles anti -tank ont été éliminés.

    13h00. Le service de presse de la police israélienne rapporte que deux roquettes ont touché des immeubles résidentiels à Ashdod et six roquettes ont frappé des quartiers résidentiels à Ashkelon. Il y a des victimes. Des dommages ont été causés à des bâtiments résidentiels et à un établissement d'enseignement, ainsi qu'à plusieurs voitures.

    Vers 13h30, les sirènes ont à nouveau été déclenchées à Ashdod et Ashkelon. Alarmes également près de la frontière de Gaza.

    Deux femmes tuées mardi à d'Ashkelon par des frappes de roquettes depuis la bande de Gaza
    "Deux femmes sont mortes. L'une était âgée de 65 ans, l'autre de 32 ans. L'une des victimes est Tahunia Santos, une citoyenne indienne de 32 ans, qui travaillait comme infirmière pour une Israélienne âgée. Elle laisse dans le deuil un fils, un mari et un enfant de 9 ans. La famille de la femme décédée a été informée de l'incident..

    Selon cette source, les deux femmes n'étaient pas au même endroit dans la ville lorsqu'elles ont péri. 

    Les deux femmes tuées en raison d'un dysfonctionnement du système Iron Dome
    La chaîne de télévision Keshet-12 a rapporté que pendant plusieurs heures, mardi 11 mai, le système de défense antimissile Iron Dome dans la région d'Ashkelon n'a pas fonctionné en raison d'une défaillance technique. Le problème a maintenant été résolu.

    Selon la chaîne de télévision, alors que des spécialistes travaillaient pour régler le dysfonctionnement, la ville a été la cible de tirs intenses de roquettes qui ont provoqué le décès des deux femmes.

    Le Jihad islamique menace d'intensifier les bombardements; Le Hamas annonce un nouveau record
    Les Brigades Al-Qods, l'aile militante du Jihad islamique, menacent de continuer à bombarder le territoire israélien jusqu'à ce que «l'agression à Gaza, à Jérusalem et dans toute la Palestine» se termine.

    Pendant ce temps, le Hamas a publié une déclaration selon laquelle les Brigades Ezzedine al-Qassam avaient établi un nouveau record: 137 missiles ont été tirés en cinq minutes, y compris sur Ashdod et Ashkelon.

    Mort d'un commandant du Jihad islamique
    L'armée israélienne annonce avoir éliminé le chef de l'unité spéciale de roquettes du Jihad islamique palestinien, Samah Abed al-Mamluk. L'annonce a été faite dans un communiqué conjoint des Forces de défense israéliennes et de l'agence de sécurité du Shin Bet.

    Ashkelon à nouveau sous le feu des roquettes
    Peu après 16 heures, les militants palestiniens ont de nouveau tiré des roquettes sur Ashkelon et les colonies du conseil régional de Hof Ashkelon. Aucune victime ou dommage n'a été signalé. Les alarmes ont retenti cinq fois en une heure.

    Tsahal attaque le siège des dirigeants de l'aile militante du Hamas
    Le service de presse de Tsahal a rendu compte de nouvelles attaques contre les positions des organisations Hamas et Jihad islamique à Gaza.

    Selon les informations publiées, le bureau du commandant de la branche militaire du Hamas, un poste d'observation et des dépôts d'armes et de munitions ont été pris pour cibles.

    Le ministère de la Santé de Gaza rapporte 28 morts et 125 blessés au cours des dernières 24 heures
    Le Ministère de la santé du secteur de Gaza a signalé que 28 habitants du secteur, dont 10 mineurs et une femme, avaient été tués depuis le début de l'affrontement armé avec Israël.

    Il y a 125 blessés dans les hôpitaux du secteur.
    E1HtrBDX0AQXWf-.jpeg

    E1HtrBOXoAUHR0u.jpegL'armée israélienne a averti les Gazaouis du début d'une nouvelle vague d'attaques: "Nous lançons de nouvelles attaques, particulièrement graves. Pour votre bien-être, restez aussi loin que possible des cibles terroristes", a déclaré Tsahal dans un communiqué.

    Des bateaux de la marine israélienne bombardent la côte de Gaza
    Des sources palestiniennes rapportent que Tsahal frappe la bande de Gaza non seulement par les airs, mais aussi par la mer. Des bateaux de la marine de Tsahal bombardent la côte nord du secteur.

    En outre, il a été signalé que les frappes aériennes avaient été menées sur des immeubles résidentiels dans les régions d'al-Shejaya et d'al-Zaytun.

    Dans le même temps, la chaîne de télévision Al-Aqsa, diffusée depuis le secteur, rapporte que les "terrains vagues" du nord de la bande de Gaza ont été soumis à des bombardements intensifs.

    Le Hamas a exige l'arrêt des frappes sur les bâtiments résidentiels et menace Tel Aviv de bombardements
    L'attaché de presse de l'aile militaire du Hamas, Abu Abid, au nom du commandement des brigades Ezzedine al-Qassam, a présenté une autre exigence à Israël.

    Il a exigé que les FDI arrêtent immédiatement de frapper les immeubles résidentiels dans la bande de Gaza. "Si l'ennemi continue de persister et de bombarder des immeubles résidentiels , Tel Aviv subira une frappe de missiles lourds similaire à celle d'Ashkelon", a déclaré le Centre d'information palestinien dans un communiqué.

    Un immeuble résidentiel de 12 étages s'est effondré à Gaza après une frappe de Tsahal
    L'agence de presse palestinienne Shehab a rapporté que l'armée de l'air de Tsahal avait attaqué un immeuble résidentiel de 12 étages dans la bande de Gaza.

    La tour Anadi, à l'ouest de la ville de Gaza, s'est effondrée.

    Belal Aldabur vivant et travaillant comme médecin dans la bande de Gaza, a écrit sur "Twitter", que les habitants de la maison avaient été prévenus moins de deux heures avant la frappe.

    On n'a pas rapporté de victimes

    L'attaque contre un immeuble résidentiel est survenue peu de temps après que le Hamas ait exigé qu'Israël arrête de frapper les bâtiments civils, menaçant une frappe massive sur Tel Aviv.

    Depuis le début des affrontements, 480 missiles ont été lancés vers Israël
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que depuis le début de la confrontation armée, 480 missiles ont été tirés de la bande de Gaza vers le territoire israélien. En outre, 150 missiles n’ont pas atteint le territoire israélien et sont tombés dans la bande de Gaza.

    Environ 200 missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome.

    80 avions israéliens ont participé aux frappes aériennes dans la bande de Gaza
    Selon la chaîne de télévision Keshet-12, 80 avions de l'armée de l'air de Tsahal ont participé aux opérations dans la bande de Gaza. Au total, 150 cibles ont été attaquées. 50 à 70 lanceurs de missiles ont été détruits.

    Notez que plus tôt, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait annoncé qu'une décision avait été prise pour intensifier les attaques contre les positions "terroristes" dans la bande de Gaza. "Le Hamas recevra des coups auxquels il ne s'attend pas, mais il faudra de la patience et la volonté des citoyens de faire certains sacrifices", a déclaré Netanyahu. Il a appelé les citoyens du pays à se conformer strictement aux ordres du service logistique. "Ces ordres sauvent des vies, ils doivent être strictement suivis", a déclaré le chef du gouvernement.

    Poursuite des bombardements ce soir
    À 20 h 20, une salve de missiles a été tirée depuis la bande de Gaza en direction de Sderot, Netivot et les colonies de Shaar HaNegev.

    Plusieurs missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome.

    Il n'y a aucune information sur les victimes ou les destructions.

     

     

  • Gaza/Israël : Menace imminente de tirs de roquettes sur Israël

    Imprimer

    Les brigades al-Qods du Jihad islamique annoncent qu'elles vont reprendre leurs attaques à la roquette sur Israël dans les prochains moments.

  • Cisjordanie : Attaque terroriste au carrefour de Tapuah. 3 Israéliens blessés

    Imprimer

    À 17 h 55, une voiture s'est arrêtée au trampiad au carrefour de Tapuah. Le conducteur de la voiture a tiré cinq coups de pistolet en direction des personnes debout à l'arrêt, après quoi il a disparu. Trois militaires de la compagnie de reconnaissance de la brigade Givati, en service à l'intersection, ont cependant réussi à ouvrir le feu sur le terroriste avant de s'enfuir.

    Le service d'ambulance du Magen David Adom a signalé qu'au moins trois Israéliens avaient été blessées dans l'incident. L'un des blessés était dans un état critique, un autre était dans un état grave et un troisième plus  légèrement blessé. Tous les blessés sont âgés d'environ 20 ans.

    L'ambulancier paramédical du MADA, Aviel Mamaliya, a déclaré que lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé les blessés à l'arrêt de bus. Deux d'entre eux étaient inconscients. Les blessés ont été transportés à l'hôpital Beilinson de Petah Tikva.

    Selon le site Internet Srugim , toutes les victimes de cette attaque terroriste sont des étudiants de la Yeshiva à Itamar.  Lundi matin 3 mai, l'état de Yehuda Gueita, 19 ans, blessé au carrefour de Tapuah, reste critique. L'état de Bnayi Peretz, âgé de 19 ans, est jugé extrêmement grave. Le troisième blessé, Amikhai Khala, légèrement blessé, a quitté l'hôpital après avoir reçu les soins médicaux nécessaires.

    Le bureau de presse des Forces de défense israéliennes a déclaré: «Selon un rapport reçu de l'intersection de Tapuah, un véhicule en mouvement a ouvert le feu sur des civils. Plusieurs personnes ont été blessées. Des soldats de Tsahal ont ouvert le feu sur le véhicule en fuite, mais il a disparu. Selon les informations sur place, le véhicule a pris la direction du village de Haouara. Le véhicule a ensuite été retrouvé abandonné avec des impacts de balles.

    LeHamas et le Jihad islamique ont aussitôt publié des déclarations dans lesquelles ils se sont félicités de l'attaque au carrefour de Tapuah.

    Affrontements entre soldats israéliens et Arabes palestiniens près de Naplouse
    Des sources palestiniennes rapportent des affrontements entre des soldats israéliens et des résidents locaux dans plusieurs villages près de Naplouse.

    Vraisemblablement, les affrontements auraient été provoqués par l'opération de Tsahal pour rechercher le terroriste qui a blessé trois Israéliens au carrefour de Tapuah.

    Selon des sources palestiniennes, dans le village de Bayta al-Takhta, des militaires ont utilisé des armes à feu, faisant trois blessés. L'un des blessés est dans un état grave.

    Tsahal envoie des renforts en Cisjordanie
    Dimanche 2 mai, le service de presse de Tsahal a rapporté qu'à la suite d'une réunion sur la situation sécuritaire, il a été décidé de renforcer les unités servant en Cisjordanie.

    La décision fait suite aux deux attentats contre des militaires et des civils israéliens perpétrés en Cisjordanie.

    Jérusalem : Emeutes dans le quartier de Sheikh Jarah
    Pour la deuxième soirée consécutive, des émeutes ont eu lieu dans le quartier Sheikh Jarah.

    La société de médias Kan a tweeté que des affrontements entre musulmans et juifs se déroulent dans le quartier de Shimon Ha-Tzadik, près de maisons appartenant à des familles juives. Les Palestiniens jettent des pierres sur les habitants juifs.

    Un habitant du quartier, un Juif, a été légèrement blessé par un jet de pierre.



  • Cisjordanie/ Israël : "Jour de colère" - Émeutes près de la tombe de Rachel (Bethléem), du checkpoint de Kalandia et du quartier Silouan de Jérusalem

    Imprimer

    Vendredi 23 avril, vers 21h00, des dizaines de Palestiniens ont manifesté dans la zone adjacente à la tombe de Rachel. Les émeutiers ont lancé des pierres, des pétards et des cocktails Molotov sur les membres de la police des frontières (MAGAV). En réponse, le MAGAV a utilisé les moyens prévus par la loi pour disperser la foule.

    Des émeutes ont également été enregistrées dans le quartier arabe de Siluan (Silvan) à Jérusalem. Des pierres et des pétards ont été lancés sur les policiers. L'un d'eux a été blessé à la tête et a nécessité des soins médicaux. Plusieurs manifestants ont été arrêtés.

    Vers 22h00, des émeutes ont éclaté au poste frontière de Kalandia. Les membres de MAGAV qui se trouvaient au checkpoint ont du appeler des renforts. La police a déclaré que des centaines de Palestiniens étaient impliqués dans les émeutes.

    La veille, près de la porte de Naplouse de la vieille ville de Jérusalem, des centaines de jeunes musulmans  ont attaqué des policiers après la prière du soir, lançant des pierres, des pétards et des cocktails Molotov. La police a utilisé des grenades de choc et des canons à eau pour disperser les manifestants. 

    Vendredi matin, les groupes palestiniens Hamas et Jihad islamique ont déclaré une "journée de colère" après que la police israélienne ait réprimé les émeutes dans la ville de Jérusalem. L'appel a été soutenu par le Fatah et d'autres mouvements politiques de l'Autorité palestinienne.

  • Cisjordanie : Un Palestinien tué près de Naplouse

    Imprimer

    Vendredi après-midi 19 mars, les médias palestiniens, en particulier Safa , ont rapporté qu'un Palestinien de 48 ans, Atef Khanaysha, avait été tué par l'armée israélienne près du village de Beit Dajan, près de Naplouse. 

    Selon Safa, Khanaysha, muezzin de la mosquée de Beit Dajan, avait auparavant purgé une peine de prison. Blessé à la tête, il est décédé à l'hôpital.

    Le service de presse de Tsahal a confirmé qu'il y avait eu des émeutes près de Naplouse. "Pendant les émeutes, les manifestants ont jeté des pierres sur les militaires. Les forces de Tsahal ont dû recourir à des mesures pour disperser les manifestations, y compris des tirs en l'air. Selon des données préliminaires, l'un des émeutiers a été évacué des lieux. La cause de sa blessure n'a pas encore été établie. L'incident fait actuellement l'objet d'une enquête », a indiqué le service de presse.

    Le «Jihad islamique» a réagi et déclaré que «le crime des occupants ne restera pas sans réponse».