Attentats à Mogadiscio - Page 4

  • Somalie : Attaque d'islamistes radicaux shebab dans un hôtel du centre de Mogadiscio

    Imprimer

    Une attaque revendiquée par les islamistes radicaux shebab était en cours dimanche dans l'hôtel Afrik situé près de l'aéroport de Mogadiscio. Un point de contrôle est établi à proximité pour protéger l'aéroport. Le premier bilan fait état de neuf morts, principalement des civils.

    L'attaque a débuté par l'explosion d'une voiture piégée suivie d'une attaque de l'hôtel Afrik situé près de l'autoroute au niveau du KM4. Des hommes armés ont réussi à investir l'hôtel. Il y a des échanges de tirs", a déclaré à l'AFP Mohamed Adan, un officier de police. 

    L'explosion, qui s'est produite à 17 heures (heure locale), a causé des dégâts considérables aux entreprises et aux commerces située à proximité  et une épaisse fumée noire a envahi la zone.

    L'hôtel Afrik est fréquenté par des fonctionnaires et des membres du gouvernement.

    Les shebab ont revendiqué l'attaque dans un bref communiqué.

  • Somalie : 16 morts dans plusieurs attentats

    Imprimer

    16 personnes ont été tuées, dont des soldats, et d'autres ont été blessées lors de trois attaques distinctes, survenues mercredi 27 janvier, selon des responsables militaires et sécuritaires.

    Les responsables ont déclaré que 12 soldats et deux civils avaient été tués, et d'autres blessés, après qu'une bombe ait visé une voiture transportant du personnel militaire, près de la ville de Balad, dans la région du Bas-Chabelle (sud).

    Après l’explosion, un violent affrontement a éclaté entre les forces gouvernementales soutenues par les forces burundaises opérant sous l'égide de la mission de maintien de la paix de l'Union africaine (AMISOM) en Somalie et des combattants du mouvement islamiste Al Shabaab.

    Un civil a été tué et deux autres ont été blessés par l'explosion d'un engin explosif visant une voiture transportant des ouvriers du bâtiment dans la capitale, Mogadiscio, plus tôt dans la journée.

    Un soldat a également trouvé la mort et au moins cinq personnes ont été blessées dans une explosion survenue dans un café populaire de la ville de Dinsor.

  • Somalie : Deux soldats tués par l'explosion d'une mine terrestre à Mogadiscio

    Imprimer

    Deux soldats ont été tués et trois autres et un civil blessés, samedi 23 janvier, suite à une explosion ayant ciblé la voiture d'un ancien parlementaire, dans la capitale somalienne, Mogadiscio, selon une source sécuritaire.
     
    Une source policière, ayant requis l'anonymat, a déclaré qu'une mine terrestre avait explosé alors que la voiture de l'ancien parlementaire, Moheddine Hassen Farah, passait dans un quartier de l'est de Mogadiscio.
     
    La même source a ajouté que l'ex-député n'a pas été blessé. 
     
    Personne n'a, pour l'heure, revendiqué la responsabilité de l'attentat.
     
    Les explosions via des mines terrestres (IED) se sont intensifiées à Mogadiscio face à la baisse du nombre des attentats-suicides, notamment suite à la mise en place de mesures de sécurité strictes imposées par les autorités aux entrées de la ville.

  • Somalie : Un attentat à Mogadiscio fait sept morts, dont deux militaires

    Imprimer

    Le bilan des morts dans un attentat à la bombe qui a visé un véhicule militaire, dans le centre de la capitale somalienne Mogadiscio,  jeudi matin, est d'au moins 7 morts.
     
    L'attentat a pris pour cible  un bus militaire dans le quartier Hodan au centre de la capitale Mogadiscio.
     
    L'attentat a tué 7 personnes, dont deux militaires.
     
    Il n'y a eu aucun commentaire officiel à propos de cet attentat à la bombe, et jusqu'à présent, aucune partie n'en a encore revendiqué la responsabilité.
     
    Dans le journée du mercredi 6 janvier, une personne avait été tuée dans un autre attentat à la bombe qui a ciblé la voiture de Sadiq Adam, le porte-parole de la police de Mogadiscio.
     
    La Somalie mène, depuis des années, une guerre contre le mouvement des Shababs fondé en 2004. Cette organisation islamiste, affiliée à l'idéologie d'Al-Qaïda, avait revendiqué plusieurs attentats qui ont causé la mort de centaines de personnes.

  • Somalie : Explosion suivie de tirs dans la capitale Mogadiscio

    Imprimer

    Une forte explosion suivie de tirs ont retenti dans la capitale somalienne Mogadiscio, selon le Somali Guardian.

    Selon les premiers rapports, l'explosion visait un convoi militaire de la mission de maintien de la paix de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) dans la région de Jamhuriya, après quoi les soldats ont ouvert le feu. Il y aurait des victimes.

    L'explosion a eu lieu au carrefour de Fagah dans le nord de Mogadiscio. Un des véhicules blindés de l'AMISOM a été endommagé par l'engin explosif improvisé.

  • Somalie : Un ministre survit à une tentative d'assassinat au centre de Mogadiscio

    Imprimer

    Un ministre somalien a survécu à une tentative d'assassinat. Une explosion a pris sa voiture pour cible dans le centre de Mogadiscio.

    Une source au ministère somalien du Travail et des Affaires sociales a déclaré que le ministre "Daran Ahmed Farah" avait survécu à la tentative d'assassinat.

    La source a expliqué à l'Agence de presse officielle somalienne "qu'une bombe a été placée en bord de rue et a visé une voiture qui transportait le ministre au moment où elle passait à l'intersection numéro 4".

    Elle a ajouté que l'explosion a blessé deux personnes qui accompagnaient le ministre notant qu'elles ont été transportées à l'hôpital.

    La source n'a pas précisé la nature des blessures.

    Pour l'instant, aucune partie n'a revendiqué l'attentat à la bombe, tandis que le Mouvement des Shebabs, qui revendique souvent de tels attentats, est pointé du doigt.

  • Somalie : l'Etat islamique revendique sa première attaque à Mogadiscio

    Imprimer

    L'Etat islamique a revendiqué une attaque qui a blessé trois soldats au niveau du carrefour Hosh à Mogadiscio, suscitant l'inquiétude des autorités sécuritaires du pays.

    ElPYrPtXIAA2CSi.jpeg

    L'attaque perpétrée dimanche 25 octobre et qui s'est soldée par trois soldats sérieusement blessés et la capture d'un membre du commando islamiste, a été revendiquée par l'Etat islamique par l'intermédiaire de son organe de propagande Amaq. L'attaque pourrait indiquer que l'Etat islamique pourrait chercher à s'implanter sérieusement dans la capitale somalienne.

    Jusqu'ici, la plupart des attaques qui ont ensanglanté Mogadiscio sont le fait des militants islamistes Shabaab, affiliés à al-Qaïda. Les Shabaab sont surtout présents dans les régions rurales au centre et au sud du pays. L'Etat islamique contrôle peu de secteurs et lance surtout ses attaques dans le nord et notamment dans le Puntland.

    Les Shabaab et l'Etat islamique se sont affrontés en 2017, ce qui a eu pour résultat la disparition momentanée de l'Etat Islamique-Somalie, l'obligeant a faire appel à des combattants étrangers pour reconstituer ses troupes. En août 2020, l'Africom (commandement militaire US en Afrique) a entrepris un premier raid contre l'Etat islamique dans la région du Puntland, provoquant la mort de plusieurs djihadistes.

    Les camps d'entraînement de l'Etat islamique-Somalie sont situés dans les monts Golis, au Puntland. Des images ont été diffusées où on voit les militants s'entraîner en présence de djihadistes étrangers. Jusqu'à récemment, les seules attaques menées par l'EI-Somalie ont concerné le port de Bossaso. L'attaque de dimanche est la première à Mogadiscio.