Ashkelon - Page 3

  • Israël : Sirènes à Ashkelon. Un missile abattu par le Dôme de fer

    Imprimer

    À 21 h 11, des sirènes d'alarme avertissant d'attaques à la roquette ont retenti à Ashkelon et dans les colonies de Hof Ashkelon et Lakish.

    Les habitants d'Ashkelon ot signalé plusieurs explosions violentes entendues dans la ville.

    Des vidéos ont été publiées sur les réseaux sociaux montrant l'interception d'une fusée par le système  de défense antimissile Iron Dome dans le ciel d'Ashkelon.

    Une explosion a aussi été entendue près de Nahal Oz après qu'une roquette ait été tirée depuis Gaza. Egalement, rapports d'une alerte rouge dans des zones ouvertes à Sha'ar Hanegev après le lancement d'une roquette depuis Gaza.

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que deux missiles avaient été tirés depuis la bande de Gaza, dont l'un avait été intercepté par le système de défense antimissile. Une autre roquette est tombée sur un terrain vague.

    Une femme de 26 ans s'est rendue aux urgences de l'hôpital de Barzilai après avoir trébuché alors qu'elle se dirigeait vers un abri anti-bombes. Selon les médecins, la femme a été légèrement blessée et après avoir reçu les premiers soins, elle est rentrée chez elle.

    Tsakhi Dabush, un correspondant de Tsahal à Galei, a déclaré sur Twitter qu'après l'attaque au missile, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait convoqué une réunion avec des représentants des forces de sécurité. La réunion est suivie par le ministre de la Sécurité Benny Gantz.

  • Gaza/Israël: Tir de 36 roquettes depuis Gaza sur Israël - Tsahal riposte

    Imprimer

    L'armée israélienne et des groupes islamistes armés ont échangé dans la nuit de vendredi à samedi des tirs depuis et vers l'enclave palestinienne de Gaza, ont indiqué des sources concordantes.

    Peu avant minuit, trois roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza, territoire palestinien sous contrôle des islamistes du Hamas et sous blocus israélien, vers le sud d'Israël, a indiqué l'armée israélienne.

    Une des roquettes a été interceptée par le bouclier antimissile israélien Dôme de fer et les deux autres se sont abattues près de la barrière de sécurité séparant Israël de la bande de Gaza, a précisé l'armée dans un communiqué.

    Puis, peu après minuit, des chars israéliens ont bombardé des positions du Hamas dans la bande de Gaza. Les Forces de Défense Israélienne ont déclaré avoir attaqué l'infrastructure souterraine et les lanceurs du Hamas dans la bande de Gaza. En outre, l’artillerie des FDI a tiré sur un poste  fortifié à l’est du camp d’Al-Bureij et à l’est de Khan Younis. Des dommages importants ont été causés. Aucune victime n'a été signalée à Gaza.

    Le Centre Palestinien d'Information a confirmé qu'au moins trois cibles avaient été attaquées: dans la partie nord de la bande de Gaza, dans la région de Jabl al-Rice dans la ville de Gaza et à Rafah dans le sud de la bande de Gaza.

    A peine les tirs étaient terminés que sept nouvelles roquettes étaient lancées depuis Gaza vers le sud d'Israël dont trois ont été interceptées, a indiqué l'armée alors que les sirènes d'alarme retentissaient dans les villages israéliens entourant la bande de Gaza. 

    Les tirs de roquettes reprenaient à partir de 5 heures du matin, samedi 24 avril 2021. De 5 à 6 heures du matin, plusieurs autres lancements de roquettes depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Des signaux et des sirènes "Tseva adom" se sont déclenchés dans les régions d'Eshkol, Hof Ashkelon, dans la partie sud d'Ashkelon.

    En raison de la reprise des tirs, le commandement du front intérieur des Forces de défense israéliennes a imposé un certain nombre de restrictions sur les zones proches de la frontière avec la bande de Gaza.

    Les résidents locaux étaient tenus de rester à proximité des abris. Le travail agricole dans ces zones était temporairement interdit. Une interdiction stricte a été introduite sur tout événement public en espace ouvert. Les groupes de 100 personnes maximum n'étaient autorisés à se rassembler que dans des locaux protégés.

    En outre, l'armée a fermé l'accès à la plage de Zikim, située entre Ashkelon et la frontière nord de Gaza.

    AUx environ de 8H30 du samedi matin, Tsahal annonçait la levée de toutes ces restrictions en raison de l'évolution de la situation.

    Le bilan de la nuit d'échanges de tirs selon Channel 13 est le suivant : 
    - 36 roquettes tirées
     - 6 intercepté par Iron Dome
     - 2 impacts à l'intérieur de villes israéliennes causant des dégâts légers
     - 28 impacts en zones ouvertes

    Les Brigades de résistance nationale du DFLP (Kataeb al-Qawama al-wataniya al falastiniya) ont publié une déclaration prenant la responsabilité des tirs de roquettes.

     

  • Gaza/Israël : Deux roquettes tirées depuis Gaza sur Israël - Riposte israélienne

    Imprimer

    Les sirènes d'alarme ont retenti dimanche 25 décembre à 20H03 à Ashkelon et dans les zones entourant la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas. Les sirènes annonçaient le tir de deux roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël. Toutes les deux ont été interceptées par le bouclier antimissile israélien, a indiqué vendredi l'armée israélienne qui a frappé en représailles des installations du mouvement islamiste Hamas.
     
    Les urgences médicales israéliennes ont elles indiqué que plusieurs personnes sous le choc avaient été accueillies par leurs services. Trois personnes ont été blessées alors qu'elles se rendaient vers un abri anti-bombes. Elle ont été prise en charge aux urgences de l'hôpital Barzilai d'Ashkelon. Une autre femme a consulté un médecin pour une crise de panique. Aucun dommage matériel n'a été constaté.
     
    L'armée a indiqué avoir frappé trois installations du Hamas dans la bande de Gaza, dont un site de fabrication de roquettes, une infrastructure souterraine et un poste militaire. "Le Hamas va subir les conséquences de tout acte de terreur en provenance de Gaza", a dit l'armée sur Twitter.
     
    L'agence de presse Safa , basée à Gaza, a confirmé que des avions de Tsahal ont tiré cinq roquettes sur une cible à l'est du quartier At-Tuffa (à l'est de la ville de Gaza), causant des blessures légères à un homme et un enfant. Les victimes ont été hospitalisées. La frappe aérienne aurait coupé l'électricité dans un certain nombre de quartiers de Gaza et endommagé l'hôpital pour enfants Ad-Durra, le centre de réadaptation pour personnes handicapées du ministère du Développement social, le stade du club At-Tuffa, ainsi que les maisons et les biens des citoyens de la région. 
     
    L'armée de l'air israélienne a ensuite attaqué un point de contrôle à l'est de Dir al-Balah, au centre de la bande, rapporte Safa. Un avion de guerre sans pilote et un avion de chasse ont ensuite attaqué une cible à l'est du camp d'al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza. Aucune perte de chasseur n'a été signalée.
     
    Le dernier tir de roquette depuis Gaza vers le territoire israélien remonte à plus d'un mois. 
     
    Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, et Israël se sont livré trois guerres (2008, 2012, 2014). Malgré une trêve ces derniers mois, les deux camps s'affrontent sporadiquement avec des tirs de roquettes depuis Gaza et des représailles de l'armée israélienne.

  • Gaza/Israël : Tir de roquette et représailles israéliennes

    Imprimer

    L'armée israélienne a annoncé qu'un tir de roquette avait eu lieu depuis Gaza, provoquant le déclenchement des sirènes d'alarme dans la ville israélienne d'Ashkelon, près de la frontière avec le territoire palestinien. Les services de secours ont indiqué n'avoir pas eu connaissance de victimes. Les médias israéliens ont indiqué que la roquette était tombée sur un terrain vague.

    En représailles, l'armée israélienne a mené des frappes aériennes contre"deux ateliers de fabrications de munitions pour roquettes, des infrastructures souterraines et une base militaire".

     

  • Gaza/Israël : Deux roquettes tirées sur Israël depuis Gaza - Israël riposte

    Imprimer

    Deux roquettes ont été tirées jeudi vers Israël depuis l'enclave palestinienne de Gaza, a indiqué l'armée israélienne sans faire état de victime ou de dégât.

    Les sirènes d'alarme ont retenti à 22H11 à Ashkelon, ainsi que dans le kibboutzim Yad Mordechai, Karmia, Nativ ha-Asara dans la région du sud d'Israël, limitrophe de la bande de Gaza, après un tir qui n'a pas été revendiqué dans l'immédiat. L'une des roquettes a été "interceptée par le système de défense aérienne Dôme de fer", a indiqué l'armée, sans fournir de précisions sur le second projectile. Le dernier tir de roquette contre le territoire israélien depuis l'enclave palestinienne remonte à mardi. La bande de Gaza est gouvernée par le mouvement islamiste armé Hamas et soumise à un strict blocus israélien. Le Hamas et l'Etat hébreu se sont livré depuis 2007 trois guerres et des échanges de tirs ont lieu de manière sporadique.

    Selon des informations de Gaza, le tir des roquettes aurait été effectué par le Jihad islamique.

    Riposte israélienne
    Dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 octobre, les Forces de défense israéliennes, en réponse à la tentative d'attaque à la roquette sur Ashkelon. Elles ont attaqué les installations du Hamas dans la bande de Gaza.

    Le bureau de presse de Tsahal a déclaré que des avions de l'armée de l'air israélienne avaient frappé une installation d'armes et l'infrastructure souterraine du Hamas.

    L'agence Safa , basée à Gaza, confirme que des avions sans pilote de Tsahal ont tiré deux missiles sur une cible à Nusseirat, dans la partie centrale du secteur, puis que des avions israéliens ont tiré deux autres missiles sur la même cible. Des drones israéliens ont ensuite attaqué des cibles dans la région d'Al-Amur d'Al-Fahari, à l'est de Khan Younis (partie sud du secteur), après quoi des avions de Tsahal ont attaqué la même cible. En outre, des hélicoptères et des avions militaires israéliens ont attaqué la zone d'Abou Haddaf à Al Qarar, à l'est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. Sur la base des informations disponibles, des dommages importants ont été causés. Il n'y a aucune information sur des victimes éventuelles.

     

  • Gaza/Israël : En réponse à une tentative d'attaque à la roquette sur Ashkelon, Tsahal frappe 8 cibles à Gaza

    Imprimer

    Tirs de roquettes depuis Gaza. 18 août 2020
    A 20:52, les sirènes d'alarme ont retenti à Ashkelon et au kibboutz Zikim, avertissant d'une éventuelle attaque à la roquette. Selon les habitants d'Ashkelon, une violente explosion a été entendue peu après la sirène.

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a confirmé à 21h00 qu'un missile avait été tiré depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien. La fusée est tombée sur un terrain vague.

    Le service de presse ambulancier du Magen David Adom a rapporté à 21:05. que deux appels ont été reçus pour des habitants de la ville blessés sur le chemin de l'abri anti-bombes. Les deux victimes sont des jeunes filles de 10 et 7 ans. Elles ont été légèrement blessées. Les ambulanciers paramédicaux ont fourni les premiers soins aux victimes sur place, puis les ont emmenées à l'hôpital de Barzilai.

    Ripostes israéliennes
    Tard dans la soirée du 18 août, l'armée de l'air des Forces de défense israéliennes a lancé une série d'attaques contre des cibles dans la bande de Gaza en réponse à une tentative d'attaque à la roquette sur Ashkelon et à la poursuite de la "terreur du feu".

    Le centre d'information palestinien du Hamas rapporte que des avions de l'armée de l'air israélienne ont lancé huit frappes sur des «positions de la résistance» au sud de la région de Zaytoun, à la périphérie sud de la ville de Gaza. Le CIP ajoute que des dommages ont été causés à des bâtiments résidentiels. Le Hamas ne rapporte aucun dommage à ses infrastructures.

    Al-Aqsa TV, contrôlée par le Hamas, a également rapporté que plusieurs bâtiments résidentiels avaient été endommagés lors de l'attaque de Zaytun.

    Selon le service de presse de Tsahal, le but de cette attaque aérienne était le complexe militaire d'une unité spéciale du Hamas.

    En outre, les FDI ont tiré sur un groupe qui avait lancé des «ballons incendiaires» depuis la région de Rafah, au sud du secteur.

    Le rapport de Tsahal souligne que les autorités israéliennes tiennent le Hamas, qui contrôle Gaza, responsable de toute activité hostile à partir du territoire du secteur.

    Israël se préparera à la guerre si nécessaire, affirme Netanyahu
    Dans la soirée du 18 août, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu une réunion avec les chefs des conseils régionaux situés dans la zone frontalière. Il a dit qu'Israël se préparait, si nécessaire, à la possibilité d'affrontements ou d'affrontements. Il a déclaré que "le Hamas fera une grave erreur s'il continue de terroriser". Il a déclaré que "le Hamas fera une grave erreur s'il continue de terroriser". Netanyahu a également promis qu'Israël réagirait au lancement de boules de feu de la même manière qu'il le ferait pour lancer des missiles.

    Mise en garde des Egyptiens au Hamas
    Al-Arabiya TV a rapporté que des responsables du renseignement égyptien, qui ont visité la bande de Gaza cette semaine, ont mis en garde le Hamas contre la possibilité d'un nouvel affrontement armé avec Israël.

    48 incendies allumés par les ballons incendiaires en Israël.
    Selon un groupe de surveillance israélien qui surveille les événements aux frontières d'Israël, la "terreur du feu" de la bande de Gaza a conduit à 48 incendies en territoire israélien. Dans le même temps, le Hamas a déclaré que pendant la journée, 300 ballons transportant des explosifs ou un conteneur contenant un liquide inflammable avaient été lancés.

  • Frontlive-Chrono - Mardi 25 février 2020

    Imprimer

    Ces articles ont été aussi publiés en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais) plpolski (Polonais) pt-ptPortuguês (Portugais - du Portugal)

    Les articles de Frontlive-Chrono sont accessibles aux seuls abonnés

    – Se connecter en utilisant le mot de passe et cliquer sur « rester connecté ».
    – Pour les lecteurs qui ne seraient pas encore abonnés,  cliquer sur « s’abonner » dans la barre d’outils, choisir le type d’abonnement en cliquant sur une des durées proposées et suivre les instructions.
    – Trois types d’abonnements: 12€/mois – 60€ pour six mois ou 100€ pour un an.
    Les abonnés bénéficient d’un accès à tous les articles protégés listés dans « catégories ».


    Afghanistan : la trêve partielle se maintient malgré quelques attaques

    La trêve partielle d’une semaine entre les talibans, les Etats-Unis et les forces afghanes, démarrée samedi, tenait encore mardi, pour son quatrième jour, avec une forte diminution des attaques des insurgés, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires. « Le nombre d’attaques ennemies a baissé comparé à avant » la diminution des combats, a déclaré à l’AFP Nasrat…CONTINUER LA LECTURE


    Gaza/Israël: retour au calme après des affrontements entre Israël et le Jihad islamique

    Le calme est revenu mardi dans la bande de Gaza et dans le Sud israélien après deux jours d’affrontements entre Israël et le groupe palestinien armé Jihad islamique, qui ont fait craindre une escalade militaire à l’approche des élections israéliennes. Environ 80 roquettes ont été tirées dimanche et lundi par le Jihad islamique depuis l’enclave…CONTINUER LA LECTURE


    Syrie : 19 civils, dont des enfants, tués par des frappes du régime à Idleb

    Les frappes aériennes et les tirs d’artillerie du régime dans le nord-ouest de la Syrie, notamment sur des écoles de la ville d’Idlib, ont tué 19 civils mardi, selon un observateur de la guerre. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (SOHR) a indiqué que huit enfants figuraient parmi les victimes des raids sur la ville…CONTINUER LA LECTURE