ARMES - Page 2

  • Syrie : Les drones de combat américains reprennent leurs opérations sur Edleb malgré le récent accident

    Imprimer

    Les drones de combat américains ont repris leurs opérations au-dessus de la région du Grand Edleb, au nord-ouest de la Syrie, qui est contrôlée par plusieurs groupes jihadistes.

    Un véhicule aérien de combat sans pilote MQ-9 Reaper de General Atomics a été photographié survolant la région le 20 août. Les activités de l'opposition ont permis de repérer plusieurs autres drones de combat américains survolant différentes parties de la région le même jour ainsi que le 21 août.

    Le MQ-9 semblait être armé de deux missiles de type AGM-114 Hellfire. Le drone était également équipé de deux grandes nacelles, probablement pour la communication ou la collecte de renseignements.

    Le 18 août, deux drones MQ-9 s'étaient écrasés au-dessus du grand Edleb après être entrés en collision en plein vol dans un étrange accident. Des sources syriennes ont affirmé que les tirs de la défense aérienne turque étaient à l'origine de l'accident. Cependant, cela reste à prouver.

    Les drones de combat américains ont mené une série d'attaques contre des chefs terroristes importants dans la région du grand Edleb au cours des derniers mois.

    La dernière frappe, qui a eu lieu le 13 août, a coûté la vie à Abu Yahya al-Uzbeki, un instructeur militaire tristement célèbre qui travaillait pour plusieurs groupes terroristes dans le Grand Edleb.

  • L'Iran dévoile deux nouveaux missiles

    Imprimer

    Le ministre iranien de la Défense a annoncé jeudi la mise en service d'un missile balistique sol-sol d'une portée de 1.400 km et d'un nouveau missile de croisière, malgré les pressions des Etats-Unis, qui réclament l'arrêt du programme balistique de Téhéran.

    "Le missile sol-sol, baptisé martyr Hajj Kassem Soleimani (photo), a une portée de 1.400 km et celle du missile de croisière, appelé martyr Abou Mahdi, dépasse 1.000 kilomètres", a déclaré Amir Hatami, dans une allocution télévisée.

    Selon Hatami, il s'agit d'une percée dans l'industrie des missiles militaires iraniens. Il a noté que ces dernières années, l'Iran faisait face à des sanctions de l'Occident, principalement des États-Unis. Cependant, comme l'a souligné le ministre, la République islamique continue de créer des missiles à longue portée capables d'atteindre n'importe quelle cible dans la région et au-delà.

    Le général Kassem Soleimani, qui commandait la force al-Qods, corps d'élite de l'armée iranienne, et Abou Mahdi al-Mouhandis, chef d'une milice irakienne, ont été tués en janvier par un drone américain aux abords de l'aéroport de Bagdad.

  • Syrie :L'armée syrienne a tiré des roquettes de longue portée sur une ville au sud de la province d'Edleb

    Imprimer

    Le 19 août, l'armée arabe syrienne (AAS) a lancé des roquettes à longue portée sur le sud de la province d'Edleb, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

    Les tirs de roquettes, qui ont eu lieu mercredi matin, ont visé les environs des villes de Haranabush et al-Sheikh Bahr dans le jebel Zawiya. Aucune perte n'a été signalée à la suite de ces frappes.

    L'AAS a probablement utilisé des lance-roquettes lourds BM-27 Uragan ou BM-30 Smerch. Le BM-27 a une portée de 37 km, tandis que le BM-30, plus avancé, peut atteindre des cibles à 90 km de distance. Les deux systèmes peuvent lancer des roquettes à fragmentation armées de munitions antichars.

    La veille, des avions de guerre russes avaient ciblé les mêmes villes dans le jebel Zawiya. Ces frappes aériennes (vidéo) étaient une réponse à une nouvelle attaque contre une patrouille russo-turque sur l'autoroute M4.

    Le jebel Zawiya est occupé par les jihadistes de Hay'at Tahrir al-Sham, affilié à Al-Qaida, et par le Front national de libération soutenu par la Turquie.

    De récents rapports ont révélé que l'AAS se préparerait à lancer une nouvelle opération dans le jebel Zawiya. On parle aussi d'une attaque préventive des rebelles syriens à partir de cette région montagneuse.

    Renforts turcs
    Pendant ce temps, on a noté le passage d'énormes convois militaires turcs entrant au passage de Kafrlossin dans le gouvernorat d'Edleb, en direction des bases turques en syrie.



  • Syrie : Un missile Ninja tue un instructeur militaire jihadiste dans la province d'Edleb

    Imprimer

    Un drone américain a tué Abu Yahya al-Uzbeki, un jihadiste tristement célèbre, dans la région du Grand Edleb, au nord-ouest de la Syrie.
    Le 13 août à midi, un drone a pris pour cible le 4x4 d'al-Uzbeki, une Hyundai Santa Fe argentée, au sud de la ville de Saramada, dans le nord d'Edleb. Al-Ouzbeki a été tué sur le coup. D'autres personnes auraient été blessées.
    Les photos du lieu de l'attaque indiquent qu'un missile AGM-114R9X Hellfire de fabrication américaine a été utilisé. Le missile est une copie du Hellfire avec une ogive cinétique composée de pales qui se détachent afin de réduire les dommages collatéraux. Le missile est connu sous le nom de "bombe Ninja".
    Selon des sources jihadistes, Abu Yahya al-Uzbeki, un citoyen ouzbek, a travaillé comme instructeur militaire indépendant pour plusieurs factions du Grand Edleb, dont le groupe Horas al-Din, affilié à Al-Qaida.
    Al-Uzbeki coopérait avec Abu Ahmad al-Muhajir, "al-Jazaery", qui a été tué lors d'une attaque de drone américain dans la ville d'Atmeh, dans le nord d'Edleb, en décembre 2019. Al-Jazaery a également été visé par un missile AGM-114R9X.
    Les attaques de drones américains ont tué un certain nombre de djihadistes importants dans le Grand Edleb et dans les zones occupées par les Turcs dans le nord d'Alep au cours des derniers mois. Ces dernières années, ces régions sont devenues un refuge pour les groupes terroristes.

  • Irak : La zone verte de Bagdad visée par un missile Katyusha

    Imprimer

    Le système de défense anti missile américain Sea Ram, installé à l'intérieur de la "zone verte" fortement fortifiée, au milieu de la capitale irakienne, Bagdad, a répondu à une attaque de missiles à l'aube du mercredi 5 août.
    Les sirènes ont retenti à l'intérieur de l'ambassade américaine (située dans la zone verte); pour que le personnel gagne les abris, tandis qu'un missile Katyusha était détruit par le système de défense anti missile.
    Peu après, l'armée irakienne a annoncé la découverte de sept roquettes Katyusha avec des plates-formes dirigées vers la zone verte.
    Les attaques de missiles, principalement par des militants irakiens pro-iraniens contre des cibles comprenant des diplomates et des soldats américains, se répètent depuis des mois.
    La «zone verte» comprend le siège des institutions gouvernementales et des missions diplomatiques, y compris l'ambassade américaine, qui a fait l'objet d'attaques répétées de missiles.
    La fréquence de ces attaques a augmenté depuis l'assassinat du commandant iranien de la «Force al-Qods», Qassem Soleimani, et du chef de l'organisation irakienne de «Hashd al-Chaabi», Abu Mahdi Al-Muhandis, lors d'un raid aérien américain à Bagdad le 3 janvier.
    Depuis octobre 2019, l' Irak a été le théâtre de plus de 30 attaques visant les intérêts militaires et diplomatiques américains.
    Washington accuse les brigades irakiennes du «Hezbollah» et d'autres factions proches de l'Iran d'être derrière les attaques.

    9701d42b-a963-47ed-9809-ee37b1aff98f.jpg

  • Syrie : Un "missile ninja" a pris pour cible des militants de l'Etat islamique à Alep

    Imprimer

    Selon le blogueur israélien Abu Ali, spécialisé dans les affaires du Moyen-Orient, un véhicule aérien américain sans pilote a pris pour cible une voiture dans laquelle se trouvaient trois personnes. L'attaque s'est produite dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie.
    Selon des estimations préliminaires, la frappe visait des militants de l'État islamique. Aucune victime n'a été rapportée à ce moment.
    Abu Ali affirme que la frappe a été exécutée à l'aide d'unt "missile ninja" R9X. Il s'agit d'une modification du Hellfire, dépourvu d'ogive explosive et équipé de six lames.
    Le missile est entré en service dans l'armée américaine en 2017, mais son existence est restée secrète jusqu'en 2019. Il a été développé spécifiquement pour minimiser les dommages collatéraux pendant une liquidation ponctuelle.

  • Frontlive-Chrono du 24 janvier 2020 - Dernières nouvelles du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel

    Imprimer

    forward_2.gifIrak: Quatre collaborateurs d’une ONG française, trois Français et un Irakien, disparus lundi à Bagdad

    Quatre collaborateurs d’une ONG française, trois Français et un Irakien, sont portés disparus depuis lundi à Bagdad, a annoncé vendredi l’organisation française concernée, SOS Chrétiens d’Orient. Les quatre hommes ont « disparu aux alentours de l’ambassade de France », a déclaré à Paris Benjamin Blanchard, le directeur général de l’ONG, qui vient en aide aux chrétiens orientaux….

    Irak : six manifestants antigouvernementaux tués à Bagdad

    Vendredi soir, des sources médicales irakiennes ont annoncé que le bilan des morts à Bagdad était de 6 morts et 54 blessés, dont 2 personnes tuées sur la place al-Kilani au centre de la capitale irakienne. Des affrontements intermittents ont également eu lieu entre les forces de sécurité et les manifestants sur la « route Muhammad…

    Mali: 2 soldats français blessés dans une explosion revendiquée par un groupe djihadiste

    Deux soldats français de l’opération Barkhane ont été blessés par l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED) au Mali jeudi 23 janvier. L’explosion s’est produite au passage de leur camion ravitailleur dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali, a annoncé jeudi soir l’état-major français. L’attaque a rapidement été revendiquée par par le Groupe…

    Turquie: Deux « conspirateurs » de l’état-major général condamnés à la prison à vie

    Vendredi 24 janvier, deux anciens hauts fonctionnaires militaires – l’ancien chef adjoint de l’état-major général de la Turquie Muharrem Köse et l’ancien officier d’état-major général Hayrettin Kaldırimçı – ont été condamnés à la prison à vie en Turquie. Selon la chaîne de télévision Haberturk et l’agence RIA Novosti, ils ont été reconnus coupables d’avoir participé…