Armée russe en Syrie - Page 3

  • Syrie : Dix civils tués dans des raids du régime sur Idleb

    Imprimer

    Lire la suite

  • Syrie : l’armée russe s’installe dans une ex-base US près de Raqqa

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    La police militaire russe a établi ses quartiers dans une base qui était contrôlée il y a peu de temps encore par l’armée américaine près de la ville de Raqqa, ancienne capitale du groupe jihadiste Etat islamique en Syrie, rapporte jeudi l’agence de presse russe Tass. Il s’agit d’un point stratégique situé dans le village de Tell Samin, à 26 km de Raqqa, à l’intersection des routes qui relient la ville de Raqqa, le centre de la province du même nom, avec le centre de la Syrie, ses régions du nord et les villes de la plaine  de l’Euphrate.
    L’armée russe est entrée dans Raqqa au début du mois après la décision du président Donald Trump de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie, laissant le champ libre à une offensive turque contre les forces kurdes qui avaient combattu au côté des Etats-Unis et de leurs alliés.
    Selon Tass, qui cite un responsable de la police militaire russe, Arman Mambetov, cette dernière commencera à patrouiller dans les environs dès jeudi dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu conclu entre Moscou et Ankara.
    La chaîne Zvezda TV du ministère russe de la Défense a diffusé des images de soldats hissant le drapeau russe et d’une colonne de véhicules de la police militaire pénétrant dans la base, une ancienne école située dans le village de Tall Samin.

  • Syrie: Affrontement entre des soldats américains et russes

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

    Comme l’a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme, le 25 décembre, dans l’est de la Syrie, des soldats américains et russes se sont affrontés. L’incident a eu lieu dans la ville de Tall Tamr, située dans la province de Hasakeh.
    Selon la SOHR, une patrouille américaine accompagnée d’un interprète était arrivée dans la localité pour obtenir des renseignements de la population sur les relations entre les Kurdes et le clan Sharabi. Cependant, les habitants ont injurié les Américains, les accusant de trahison – la ville était contrôlée par les Américains avant la décision du président américain Donald Trump de retirer les forces U.S.
    A un moment, des militaires russes qui patrouillaient la ville sont arrivés sur place et une dispute a commencé entre les soldats des deux armées, qui s’est transformée en bagarre sans qu’aucune arme n’ait été utilisée.
    Il convient de noter que depuis le retrait américain, la localité est passée sous le contrôle du régime de Bachar Assad. Une grande partie de la population de Tall Tamr est chrétienne et elle se sentait en sécurité sous contrôle américano-kurde. Les habitants craignent aujourd’hui qu’un nettoyage ethnique aurait forcément lieu si les unités turques ou leurs supplétifs entraient dans la ville.