Armée russe en Syrie

  • Syrie : Trois militaires russes blessés dans un attentat contre un convoi Russo-Turc sur l'autoroute M-4

    Imprimer

    Trois militaires russes ont été légèrement blessés par un engin explosif improvisé (IED) le long de la route M-4 à proximité de la ville d'Ariha. Des membres de l'équipage d'un véhicule turc ont également été blessés, a déclaré le Centre russe de réconciliation des belligérants en Syrie.
    Le Centre accuse des terroristes d'être à l'origine de l'explosion contre une patrouille conjointe des forces russes et turques.
    "Trois militaires russes ont été légèrement blessés. Il y a des blessés parmi l'équipage de la voiture blindée turque. Toutes les victimes ont été rapidement évacuées de la zone. Les troupes russes ont été amenées à la base aérienne de Khmeimim, où elles ont reçu tous les soins médicaux nécessaires. Leur vie n'est pas en danger", selon le rapport.

    Cliquer sur le lien

  • Syrie : La Russie annonce l'arrestation de militants entraînés par les Américains pour recueillir des informations sur des cibles russes et iraniennes

    Imprimer

    L'agence d'État russe RIA Novosti a rapporté que trois combattants du groupe Maghayir al-thawra (Commandos de la révolution - photo ci-dessus) avaient été arrêtés près de Palmyre. Ils étaient an mission pour recueillir des informations sur les installations militaires russes, iraniennes et syriennes. Le groupe venait d'Al-Tanf, où se trouve la base militaire américaine.
    Deux des détenus, Jasem al-Ali et Abdullah al-Mishuat ont reconnu être membres du groupe Maghayir al-thawra. Le groupe était composé de huit personnes: sept soldats et un guide, un contrebandier qui servait également de guide pour les membres du groupe. "Nous sommes partis en motocyclette et nous sommes entrés dans un champ de mines ... Nous nous sommes perdus et ne savions pas où aller, parce que le guide était mort. Nous cherchions une issue, mais, nous avons été capturés et les troupes syriennes nous ont emmenés ici (à Tadmor) ... Nous avions été envoyés pour effectuer des missions de renseignement dans la province de Rakka, dans la ville d'Al-Mansoura ... Nous devions réunir des informations sur les sites russes, iraniens et syriens ... Nous avons reçu des milliers de dollars pour cette tâche, mais tout l'argent a été perdu dans l'explosion de la mine."
    Le troisième détenu, Muhammad Taeshmellan a révélé qu'il était boulanger dans le camp de réfugiés de Rukban avant de rejoindre le groupe Maghayir al-thawra. Les détenus étaient en possession de mitrailleuses, de grenades, une grande quantité de munitions, de l'argent et même de la drogue, selon l'agence russe.
    RIA Novosti révèle également que l'un des détenus, Abdullah al-Mishuat, a déclaré avoir été entraîné sous la supervision d'instructeurs américains: "Les instructeurs américains nous ont appris à manipuler tous les types d'armes. Toutes les armes étaient de fabrication américaine. J'ai vu des instructeurs américains qui venaient se former." Mais les séances d'entraînement étaient dirigées par les Syriens. Les Américains observaient, vérifiaient et évaluaient le déroulement des entraînements à distance. Les entraînements étaient difficiles. Ils duraient deux à trois heures au moins."

    Carte.jpeg

    Base américaine-2.jpeg
    Base américaine d'al-Tanf

     

     

  • Syrie : Fortes explosions dans le ciel de Jableh

    Imprimer

    La télévision du régime syrien a déclaré que plusieurs explosions consécutives avaient été entendues dans le ciel de la ville côtière syrienne de Jableh, au sud de la base russe de Hmeimim, samedi 11 juillet.
    Il pourrait s'agir de tirs de la défense aérienne russe dface à une attaque de drones de groupes rebelles syriens ou pour repousser un avion intrus.
    Ce n'est pas la première fois que les défenses aériennes de la base russe de Hmeimim interviennent. Elles étaient intervenues le mois dernier pour repousser un avion survolant la province de Lattaquié.
    Les forces russes, qui sont installées sur la base militaire de Hmeimim, au sud de Lattaquié, ont annoncé de nombreuses fois avoir déjoué des tentatives d'attaque de drones contre ses installations militaires.

  • Frontlive-Chrono du 12 mai 2020

    Imprimer

    Irak : première action d’al-Kazimi, le nouveau premier ministre irakien, contre les milices pro-iraniennes

    Les forces de sécurité irakiennes ont arrêté au moins cinq membres d’une milice pro-iranienne à Bassora, dans le sud de l’Irak. Ils sont accusés d’avoir tiré sur des manifestants qui étaient descendus dans la rue le 10 mai, causant des pertes humaines. Le bureau de presse du gouvernement a rapporté que l’opération, menée à l’aube…Abonnés


    Syrie : l’armée russe envoie des miliciens « pro-Assad » dans le désert syrien pour réduire l’influence de l’Iran

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte que cette semaine, l’armée russe a transporté des miliciens fidèles au régime de Bachar al-Assad du sud vers le nord dans le désert syrien. Selon l’OSDH, il s’agit de réduire l’influence iranienne dans ce secteur. En particulier, un groupe d’anciens fidèles du régime al-Assad se serait installé…Abonnés


    Irak: 5 soldats irakiens et 3 civils ont été tués dans des attaques de l’Etat islamique

    Cinq soldats irakiens et trois civils ont été tués dans des attaques de « l’Etat islamique », selon la cellule des médias de sécurité du gouvernement irakien, aujourd’hui mardi. La cellule a déclaré dans un communiqué de presse qu’ »un poste de garde de la 16e division d’infanterie a été attaqué par un groupe terroriste de l’Etat islamique…Abonnés


    Afghanistan : 24 personnes tuées lors d’un attentat suicide visant des funérailles dans la province de Nangarhar

    24 personnes ont été tuées par un kamikaze qui s’est fait exploser lors d’un enterrement dans la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan. C’est la deuxième attaque terroriste en un jour. Le kamikaze s’est fait exploser le 12 mai au milieu d’une cérémonie funéraire dans le district de Khewa, selon Atahullah Khogyani, porte-parole du…Abonnés


    Afghanistan : L’Etat islamique attaque une clinique dans un quartier chiite de Kaboul : 13 morts dont deux nourrissons

    Des hommes armés ont attaqué un hôpital dans la capitale afghane Kaboul mardi matin, ont indiqué une source officielle et un médecin qui a pu fuir les lieux. « Vers 10h plusieurs hommes armés ont attaqué un hôpital dans le district de police 13 », a déclaré une porte-parole du ministère de l’Intérieur, Marwa Amini, précisant que…Abonnés


    Cisjordanie : Un membre de la Brigade Golani tué par un jet de pierre

    Mardi 12 mai, au cours d’une opération dans le village de Yabad (à l’ouest de Jénine), Amit Ben Igal, 21 ans, de la brigade Golani, originaire de Ramat Gan, a été gravement blessé par une pierre jetée à la tête. Il est mort de ses blessures. Des recherches sont en cours pour retrouver les personnes…Abonnés


     

  • Syrie/Turquie : Les Turcs ont tué 45 soldats syriens et miliciens pro-iraniens ainsi que 10 commandants et combattants du Hezbollah.

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte que les drones, les avions de chasse, l’artillerie et les missiles sol-sol turcs ont tué au moins 45 soldats syriens et militants pro-iraniens dans les provinces d’Alep et d’Idlib au cours des dernières 24 heures.
    Un rapport séparé de l’OSDH indique qu’au moins 10 commandants et militants du Hezbollah ont été tués à Saraqib, au sud d’Alep, au cours des attaques turques. 7 des 10 membres du Hezbollah tués par les frappes turques :

    2020:02:29.jpeg

    Parmi les morts du Hezbollah, se trouve le religieux chiite Sayed Ali Zanjani. Il a été tué par la frappe d’un drone des forces armées turques à Saraqeb (photo au centre au deuxième rang).
    Quatre officiers de la garde républicaine ont également été tués par les frappes turques. Il s’agit du Major General Burhan Rahmoun, Commandant de la 124ème Brigade, du Brigadier Ismail Ali, commandant du 873ème bataillon, du colonel Mazen Frowati et du lieutenant colonel Muhamad Hammoud.

    La nature des combats a changé. Les drones turcs survolent sans interruption le ciel au-dessus de la province d’Idlib et ces drones sont devenus la menace principale pour les forces gouvernementales syriennes.  Jusqu’à présent, un seul drone turc a été abattu, et il y en a une douzaine en vol.
    Selon un journaliste russe, l’autoroute M5 est pratiquement fermée à toute circulation en raison des bombardements de drones turcs. Tout ce qui bouge est  pris pour cible. Au moins 26 soldats syriens ont été tués dans la province d’Edleb au cours d’un de ces bombardements de l’armée turque. De plus, trois tanks de l’armée syrienne auraient été détruits par des frappes de drones turcs dans la localité de Hazarain. 

    L’OSDH rapporte que l’armée turque attaque non seulement les équipements et les effectifs de l’ennemi, mais aussi les laboratoires de recherche où des armes chimiques ont été développées. A noter que l’armée turque a nié avoir ciblé des laboratoires d’armes chimiques.

    Vidéo intégrée
     

    Les rebelles ont lancé une violente contre-offensive dans le sud de la province d’Edleb
    Bénéficiant de l’appui des drones et de l’artillerie turque, les rebelles syriens et les jihadistes de Hayat Tahrir al-cham, l’ex-branche syrienne d’al-Qaida, ont lancé une violente contre-offensive contre les forces du régime dans le sud de la province d’Edleb. les rebelles ont repris le contrôle des localités de Mashik, Ziyarah, Zaytoun, Qastoun, Tall Wasel, Mansoura, Duqmaq, Qulaydin, Zuqum, Al-Qahirah, Al-Ankawi, Al-Hallubah, Quqfin, Kafr Uwayd, Maarrat Muqs, Safahun, Al-Fatirah, Dayr al-Kabir et Hazzarin. Ces localités venaient d’être investies par les forces pro-régime et pillées pour la plupart d’entre elles.

    A Ras al-Aïn, à la frontière turco-syrienne, un véhicule militaire turc a sauté sur une mine à proximité de Ras al-Aïn, blessant les cinq militaires turcs qui se trouvaient à bord.
    Les soldats syriens et miliciens pro-régime en colère contre la Russie
    Le fait qu’un seul drone turc ait été abattu alors que des dizaines tournoient sans arrêt dans le ciel au-dessus de la province d’Idlib a mis en colère les soldats syriens et miliciens pro-régime contre la Russie. Ils accusent l’armée russe de les avoir abandonnés.
    Y-a-t’il un changement de position ou un manque de volonté de la Russie face à l’offensive turque en Syrie ?
    On peut se poser la question. Pourtant, Erdogan a été plutôt arrogant vis-à-vis du président russe, Vladimir Poutine en lui intimant d’écarter ses soldats des positions de l’armée syrienne.
    Un analyste militaire russe a affirmé, ce samedi, que l’armée russe n’était tout simplement pas prête pour un affrontement majeur avec l’armée turque, tout simplement parce que l’option nucléaire n’est pas sur la table, pourtant la seule menace capable de faire reculer Ankara.
    Dernières informations

    Les bombardements turcs contre les positions de l’armée syrienne et des milices alliées dans la province d’Edleb se poursuivaient dans la soirée du 29 février, comme le montre la vidéo ci-dessous:

    Turkish shelling moments ago on locations in S. Idlib CS :

    Vidéo intégrée
    2