Armée de l'air russe en Syrie - Page 9

  • Syrie : L'armée syrienne lance une vaste opération de ratissage contre Daech avec le soutien de l'armée russe dans la province de Deir ezZor

    Imprimer

    Jeudi 1er avril 2021, les forces gouvernementales syriennes ont lancé une opération de ratissage à grande échelle dans le sud et  l'ouest de la province de Deir ezZor .

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les Forces de défense nationale et la Brigade palestinienne al-Qods ont été engagées sur le terrain avec les Forces aérospatiales russes (VKS).

    Les forces gouvernementales ratissent la périphérie de la ville de Mayadin, la zone d'al-Banja jusqu'à la zone de Fayda Ibn Moin'a.

    "L'opération de ratissage a été lancée avec le soutien aérien russe. Les avions de combat russes effectuent des frappes aériennes intensives sur la région de Deir Ezzor, le long de la frontière administrative avec la province de Raqqa", a déclaré l'OSDH.  

    La veille, les forces gouvernementales avaient acheminé d'importants renforts à Deir Ezzor pour lutter contre les cellules de l'Etat islamique dans le gouvernorat, principalement près de la frontière avec l'Irak.

    Les cellules de l'Etat islamique se faufilent dans la campagne de Deir Ezzor depuis leur principal bastion du centre de la Syrie, le désert de Homs. Les islamistes radicaux lancent régulièrement des attaques dans la région.

    Le soutien du VKS (armée de l'air russe) a été essentiel au succès des récentes opérations anti-Daech dans le centre de la Syrie. Le mois dernier, environ 1 400 raids aériens russes ont frappé les cellules du groupe islamiste, tuant ou blessant plus de 80 terroristes.

  • Syrie : L'armée de l'air russe inflige des pertes à l'Etat islamique dans le centre de la Syrie

    Imprimer

    Vendredi 26 et samedi 27 mars, une nouvelle vague de frappes aériennes russes a ciblé les repaires et des équipements de l'Etat islamique dans la région centrale de la Syrie.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), plus de 30 frappes aériennes russes ont visé le groupe islamiste. La plupart des frappes aériennes ont touché des repaires et du matériel dans l'est de Homs, près de la ville de Sukhnah, ainsi que le long de la route d'Ithriyah dans l'est de Hama.

    "Les frappes russes ont tué six membres de l'Etat islamique, et détruit des véhicules du groupe", a déclaré l'OSDH.

    Les frappes aériennes étaient probablement une réponse aux récentes attaques de l'Etat islamique dans le centre de la Syrie, où les forces gouvernementales ont mené plusieurs opérations de ratissage.

    Tard le 26 mars, six combattants pro-gouvernementaux ont été tués et trois autres ont été blessés lors d'une attaque de l'Etat islamique. Les jihadistes ont attaqué un poste militaire à la périphérie de la ville d'Uqayribat, dans l'est de Hama.

    L'OSDH a documenté la mort de 861 combattants de l'Etat islamique dans le centre de la Syrie depuis le 24 mars 2019. Le nombre réel est probablement encore plus élevé.

    Les récentes opérations menées dans la région centrale par les forces gouvernementales syriennes et leurs alliés, principalement les forces aérospatiales russes, ont infligé de lourdes pertes à l'Etat islamique. Néanmoins, le groupe jihadiste reste actif dans plusieurs parties de la région.

  • Syrie : L'Etat islamique attaque l'autoroute Homs-Deir ezZor

    Imprimer

    Tôt, mercredi 24 mars,  l'Etat islamique a attaqué l'autoroute stratégique M20 qui relie Homs dans le centre de la Syrie à Deir Ezzor dans la région orientale. 

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les jihadistes ont attaqué plusieurs positions de l'armée arabe syrienne (AAS) et de ses alliés près de la ville de Shulah, l'une des plus grandes agglomérations sur la  M20.

    Quatre combattants pro-gouvernementaux auraient été tués dans l'attaque de l'Etat islamique. Des avions de combat des forces aérospatiales russes sont rapidement intervenus, forçant les terroristes à se retirer.

    «La nouvelle stratégie, que l'Etat islamique a adoptée récemment, est basée sur des attaques sporadiques par petits groupes de deux ou trois membres. Certaines attaques sont menées par un seul combattant de l'Etat islamique,» explique l'OSDH. 

    Selon des sources de l'opposition, la M20 aurait été bloqué par ces attaques. Cependant, ces affirmations semblent fausses.

    Le mois dernier, l'AAS et ses alliés ont mené une opération à grande échelle pour sécuriser l'autoroute M20 suite à plusieurs attaques de l'Etat islamique. Les attaques du groupe islamiste ont coûté la vie à des dizaines de militaires et de civils.

    Les cellules de l'Etat islamique ont repris leurs opérations le long de la M20 au début de la semaine. Il y a deux jours, les terroristes ont attaqué une unité de l'armée près de la ville de Sukhnah.

    L'AAS et ses alliés sont en mesure de sécuriser le trafic sur la M20. Néanmoins, les attaques «hit-and-run» de l'Etat islamique sur l'autoroute ne s'arrêteront probablement pas de sitôt.

  • Syrie : L'armée de l'air russe pilonne les positions de jihadistes syriens dans le sud et l'ouest de la province d'Edleb

    Imprimer

    Samedi 20 mars, des avions de combat des Forces aérospatiales russes (VKS) ont effectué plusieurs frappes aériennes sur des positions de jihadistes dans le sud et ouest de la province d'Edleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les frappes aériennes ont visé les zones suivantes:
    - Terres agricoles entourant la ville de Beinin dans le jabal Zawiya dans le sud d'Edleb.
    - La ville de Bkafla au nord de la ville de Jisr al-Shughur dans l'ouest d'Edleb.

    Aucune victime n'a été rapportée à la suite des frappes aériennes. Les cibles étaient les positions les plus probables de Hay't Tahrir al-Sham (HTS), l'organisation jihadiste qui contrôle de facto la région du Grand Edleb. Le groupe est actif sur le Jabal Zawiya et Jisr al-Shughur.

  • Syrie : L'armée syrienne poursuit ses opérations de ratissage dans l'est de la province de Hama

    Imprimer

    Des unités de l'Armée arabe syrienne (AAS) ratissent toujours la partie orientale de la province de Hama, où les cellules de l'Etat islamique ont mené plusieurs attaques récemment.

    Le 13 mars, la chaîne de télévision arabe de RT a partagé des images montrant des troupes de l'armée ratissant la région. Les troupes s'emploient actuellement à retirer les mines et autres engins explosifs qui ont été récemment posés par les jihadistes de l'Etat islamique.

    L'opération de ratissage, qui n'a pas été officiellement annoncée, a été lancée au début du mois de mars. Les unités de l'armée tentent de sécuriser l'autoroute M-20 au niveau d'Ithriyah, qui relie Hama à Alep et Raqqa. L'armée a déployé des renforts,  il y a quelques jours, le long de l'autoroute.

    Les cellules de l'Etat islamique ont intensifié leurs opérations dans la partie orientale de la province de Hama et dans d'autres parties du triangle Hama-Alep-Raqqa au cours des derniers mois.

    L'opération en cours de l'armée dans l'est de la province de Hama est soutenue par les forces aérospatiales russes . Des avions de combat russes ont effectué des centaines de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique au début de la semaine. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), plus de 40 terroristes auraient été tués.

    Les récentes opérations dans le centre de la Syrie ont infligé de lourdes pertes aux cellules de l'Etat islamique. Néanmoins, les terroristes continuent d’opérer depuis leur principal bastion, le désert de Homs. Tôt ou tard, l'AAS et ses alliés devront s'enfoncer profondément dans cette difficile région désertique.

  • Syrie : Derniers affrontements

    Imprimer

    Des frappes aériennes russes détruisent un dépôt de munitions des jihadistes de Hayat Tahrir ash-Sham dans l'ouest de la province d'Alep
    Samedi 13 mars, des avions de combat des Forces aérospatiales russes (VKS) ont lancé une vague de frappes aériennes sur la région du Grand Edleb, au nord-ouest de la Syrie.

    Au moins cinq frappes aériennes ont frappé la périphérie des villes de Takad et d'Arhab, qui sont situées au nord ouest de la ville de Darat Azza, près de la ligne de front avec les forces gouvernementales syriennes dans l'ouest de la province d'Alep. De fortes explosions ont été entendues dans la région.
    EwWY7GtWYAIVJem.jpegSelon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les frappes aériennes ont détruit un important dépôt de munitions du groupe jihadiste Hay'at Tahrir ash-Sham (HTS), l'ancien affilié d'al-Qaïda. Aucune perte humaine n'a été signalée.

    Il s'agit du deuxième dépôt de munitions de HTS ciblé ce mois-ci. Il y a moins de dix jours, une série de frappes aériennes russes avait détruit un dépôt situé près de Ma'arrat Mesrin dans l'est d'Edleb.

    Malgré la présence de milliers de soldats turcs lourdement armés dans différentes parties du Grand Edleb, HTS reste le patron de facto de la région.

    HTS dirige la salle des opérations d'al-Fateh al-Mubin, une coalition de groupes liées à al-Qaïda et de factions soutenues par la Turquie. La coalition est responsable de toutes les opérations militaires contre les forces gouvernementales dans le Grand Edleb.

    Les combattants d'Al-Fateh al-Mubin font peu de cas du cessez-le-feu dans le Grand Edleb, négocié par la Russie et la Turquie en 2020. Le VKS répond par des frappes aériennes, tandis que les forces gouvernementales effectuent des tirs d'artillerie et de missiles sur les cibles rebelles et islamistes.

    Province de Daraa (Sud)
    cette semaine les personnes suivantes ont perdu la vie dans la province de Daraa :
     - un ancien rebelle a été abattu par des hommes armés à Inkhil
     - le corps d'un autre ex-rebelle a été retrouvé près de Nahj. Il a été vaisemblablement exécuté.
     - un 3ème ex-rebelle a été tué avec son fils (15 ans) à Um Walad
     - un capitaine de 4e division (originaire de la province de Lattaquié) a été abattu près de Yadudah.

    Province de Hama
    Deux soldats originaires de la région de Salamiyah ont été tués dans l'est de la province de Hama. L'un d'eux a été tué par un engin piégé posé par les jihadistes de Daech. 

    EwWS3-VW8AAEvHm.jpeg

    EwWS5ANXAAIY6i7.jpeg

  • Syrie : L'armée syrienne déploie des troupes dans l'est de la province de Hama pour protéger la route principale des attaques de Daech

    Imprimer

    L'Armée arabe syrienne (AAS) a déployé des renforts le long de l'autoroute clé M-20 dans l'est de la province de Hama, ont rapporté des sources pro-gouvernementales le 12 mars.

    L'autoroute, qui traverse la ville d'Ithriyah, relie Hama dans le centre de la Syrie à Raqqa dans le nord-est et Alep dans la région nord. Pendant la guerre, l'autoroute était devenue l'une des principales routes de circiuuation en Syrie.

    Selon des sources pro-gouvernementales, les renforts de l'AAS aideront à sécuriser et à protéger la route vitale d'Ithriyah contre les cellules de l'Etat islamique.

    Les cellules de l'Etat islamique ont récemment intensifié leurs attaques dans le triangle Hama-Alep-Raqqa, en particulier dans l'est de la province de Hama. Plus tôt cette semaine, les jihadistes ont pris pour cible un char de combat de l'AAS près de la ville de Salamiyah dans la région.

    Outre la sécurisation de l'autoroute Ithriyah, les renforts nouvellement déployés vont également participer aux opérations de ratissage en cours dans l'est de la province de Hama.

    Les forces aérospatiales russes soutiennent les opérations en cours contre l'Etat islamique dans le triangle Hama-Alep-Raqqa et dans d'autres parties du centre de la Syrie. Au cours des derniers jours, des avions de combat russes ont effectué plus de 200 frappes aériennes sur la région, éliminant plus de 40 terroristes.

    Eq1svGzW4AEVb8Y.jpeg