Burkina Faso: quatre militaires et neuf combattants volontaires tués dans le Centre-Nord

Imprimer

Quatre soldats burkinabè et neuf combattants volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l'armée) ont été tués, jeudi, dans une attaque contre un détachement militaire de l'armée burkinabè dans la localité de Bourzanga, dans la province du Bam située dans le Centre-Nord du Burkina Faso, a annoncé l'armée burkinabè dans un communiqué rendu public vendredi.

Selon le communiqué, une unité du détachement militaire de Bourzanga qui coordonnait une action offensive avec un groupe de volontaires pour la défense de la patrie (VDP), a « vaillamment » riposté jeudi à une embuscade tendue par un groupe armé terroriste à hauteur de la localité de Boulounga dans la province du Bam, située dans la région du Centre-Nord.

« Surpris par la puissance de feu des éléments, les terroristes ont battu en retraite après qu’au moins trente-quatre d’entre eux ont été neutralisés », a indiqué la même source.

L'armée précise que des armes, des moyens roulants et du matériel servant à la fabrication d’engins explosifs improvisés, ont été récupérés au cours des opérations de ratissage.

L'armée burkinabè a déploré la mort de quatre militaires et neuf volontaires pour la défense de la partie et fait état de dix blessés évacués et pris en charge.

Commentaires

  • J'ai bossé deux ans dans la province de Bam, basé à Kongoussi, dans le cadre d'un programme d'hydraulique villageoise de la KfW (Kreditanstalt für Wiederaufbau) entre 1995 et 1997. Une pensée émue pour les habitants de cette province. Le djihadisme est une monstruosité, comme le fascisme, le nazisme et le communisme chez nous en Europe...

Les commentaires sont fermés.