Algérie : Mort d'un soldat lors d'une opération de l'armée dans le Nord

Imprimer

Un soldat algérien a été tué lors d'une opération de l'armée contre le "terrorisme" dans la préfecture de Aïn Defla, dans le nord du pays, a tweeté mercredi 6 juillet 2022 le président Abdelmadjid Tebboune.

"Mes sincères condoléances à la famille du martyr, le caporal contractuel Salawi Samir, et à tous les membres de l'Armée nationale populaire (...), tombé au champ d'honneur à Aïn Defla faisant face aux terroristes", a écrit le président.

Aucune information n'a été divulguée sur cette opération militaire en cours à Aïn Defla (150 km au sud-ouest de la capitale Alger) où deux soldats avaient été tués il y a environ un an lors d'une opération "antiterroriste".

Le terme "terroriste" est utilisé par les autorités pour désigner des groupes islamiques armés restés actifs depuis la guerre civile de la "décennie noire" (1992-2002).

Malgré la mise en œuvre en 2005 d'une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile (200.000 morts), des groupes islamiques armés restent actifs et ciblent généralement les forces de sécurité.

Depuis le début de l'année, l'armée a tué 10 jihadistes, arrêté une dizaine d'autres et saisi 323 armes, selon un bilan publié mercredi par le ministère de la Défense.

Les commentaires sont fermés.