Ukraine : L'armée ukrainienne frappe plusieurs localités en Russie

Imprimer

Tôt le matin du 3 juillet, une série d'explosions a tonné à Belgorod. Des frappes répétées ont ciblé Belgorod et ses environs, où se trouve l'armée russe, y compris des quartiers généraux et des points de soutien matériel pour les troupes faisant la guerre sur le territoire de l'Ukraine. Selon toute vraisemblance, les Ukrainiens auraient tiré des missiles Tochka-U. La partie ukrainienne n'a pas assumé la responsabilité de ces attaques. 

Le gouverneur de la région de Belgorod, Vyacheslav Gladkov, a fait état de trois morts.
"Il y a une destruction partielle de 11 immeubles d'habitation le long des rues Mayakovsky, Michurin, Chumichov, Popov et Pavlov. Et au moins 39 immeubles résidentiels privés le long des rues Mayakovsky, Popov, Pavlov ont été partiellement détruits, dont 5 complètement. Vidéo.

Le gouverneur de la région de Belgorod, Vyacheslav Gladkov, a déclaré que le nombre de morts lors du bombardement de Belgorod était de quatre personnes : l'une d'entre elles est un citoyen de la Fédération de Russie, trois sont des citoyens ukrainiens. 

Les Ukrainiens accusent les Russes
Plus tard, lle conseiller du ministre ukrainien des Affaires intérieures, Anton Gerashchenko , a écrit que la ville russe de Belgorod avait apparemment été touchée par des missiles Pantsir-S1.

"Des parties du système de défense aérienne Pantsir, qui est en service dans l'armée russe, ont été retrouvées à Belgorod ... Une photo d'une partie de missile coincée dans le mur d'un immeuble résidentiel circule dans le public local. Les observateurs s'accordent à dire que c'est le système de défense aérienne Pantsir ... Il est important que les forces armées ukrainiennes ne disposent pas d'un tel système de missiles anti-aériens », écrit Gerashchenko.

Il est vrai que le système de défense aérienne Pantsir-S1 n'est pas en service dans les forces armées ukrainiennes. Ce complexe pourrait être utilisé par l'armée russe pour repousser une attaque aérienne de l'Ukraine. Mais jusqu'à présent, il n'est pas évident que ce soient les missiles du système de défense aérienne Pantsir-S1 qui soient tombés sur Belgorod.

Il y a eu des frappes répétées sur des cibles à Belgorod et dans ses environs, où se trouve l'armée russe, y compris des quartiers généraux et des points de soutien matériel pour les troupes faisant la guerre sur le territoire de l'Ukraine. Cependant, la partie ukrainienne n'a pas assumé la responsabilité de ces attaques. 

La défense aérienne russe a abattu deux drones ukrainiens dans la région de Koursk
Dans la nuit du 2 au 3 juillet, les défenses aériennes russes ont abattu deux drones ukrainiens Strizh alors qu'ils se dirigeaient vers Koursk, a déclaré le gouverneur de la région de Koursk, Roman Starovoit.

Il n'y a pas eu de victimes dans la ville, a-t-il dit.

Starovoit a publié plus tard une photo de l'un des drones abattus. Selon les images publiées, on peut dire que, très probablement, il ne s'agit pas d'un Strizh.

La partie ukrainienne n'a pas encore commenté cette déclaration.

Le drone "Strizh" (Tu-141) a été créé en URSS dans les années 70. La partie russe a déclaré à plusieurs reprises que les forces armées ukrainiennes utilisent ces drones. La fiabilité de ces informations est inconnue.

Le ministère de la Défense de la Fédération de Russie a accusé la partie ukrainienne d'avoir mené une frappe délibérée à l'aide de missiles balistiques et de drones sur les zones résidentielles de Belgorod et de Koursk. La déclaration du représentant du ministère de la Défense de la Fédération de Russie Igor Konashenkov se lit comme suit: "Ce soir, de trois heures à trois heures et demie, heure de Moscou, le régime de Kie a mené une frappe délibérée avec des missiles balistiques Tochka-U et des drones Tu-143 Reis sur les zones résidentielles de Belgorod et de Koursk où il n'y a pas d'installations militaires. Je tiens à souligner que cette attaque de missiles a été délibérément planifiée et menée contre la population civile des villes russes. Les trois missiles Tochka avec des ogives à fragmentation lancés par des nationalistes ukrainiens à Belgorod ont été détruits dans les airs. L'épave de l'un des missiles est tombée sur un immeuble résidentiel de la ville. En outre, les systèmes de défense aérienne russes de Koursk ont ​​détruit deux véhicules aériens sans pilote à réaction ukrainiens Tu-143 "Reis" bourrés d'explosifs.

Une des bases militaires russes bombardée par l'armée ukrainienne à Melitopol, dans la partie ukrainienne occupée par la Russie 
Le maire de la ville ukrainienne de Melitopol, Ivan Fedorov, rapporte que dans la nuit du 2 au 3 juillet, les forces armées ukrainiennes ont tiré plus de 30 roquettes sur l'une des quatre bases militaires russes à Melitopol. Vidéo.

La partie russe affirme que les forces armées ukrainiennes ont bombardé Melitopol deux fois dans la nuit avec un MLRS à longue portée, tirant des dizaines de roquettes. Le microdistrict d'Aviagorodok a été attaqué.

Des informations sur les victimes et les destructions sont en cours de précision.

Explosion d'un dépôt de munitions russe à Popasna en Ukraine
Enfin, à Popasna, une frappe ukrainienne aurait déclenché l'explosion massive d'un dépôt de munitions russe à Popasna.

Représailles russes 
En réponse aux bombardements ukrainiens, les forces russes ont riposté par des frappes de missiles Iskander-M contre des positions à Kharkiv.

Les commentaires sont fermés.