Mali : 7 Casques bleus togolais tués dans une nouvelle explosion dans le centre

Imprimer

Au moins 7 Casques Bleus togolais ont trouvé la mort et 3 autres ont été blessés, mercredi 8 décembre 2021, dans l'explosion ayant visé un convoi logistique de la force de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) allant de Douentza, à Sévaré, au centre du pays, a indiqué la mission onusienne dans un tweet.
« Ce mercredi 8 décembre dans la matinée, un convoi logistique de la Force MINUSMA allant de Douentza à Sévaré a heurté un engin explosif improvisé (IED) sur la RN16 dans la région de Bandiagara», a annoncé la MINUSMA sur sa page officielle.

FGHrnqUWUAAVRQK.jpeg

FGHroUuXEAQMKk-.jpeg

FGHrml2WUAgh4LS.jpeg

« Un premier bilan fait état de 7 Casques bleus décédés et 3 grièvement blessés », explique la même source.

Le secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a précisé par la suite, dans un tweet, qu'il s'agissait de 7 Casques Bleus togolais.
FGHleNiXIAg9bdw.jpeg

Mardi, la mission onusienne a annoncé la mort d'un Casque bleu de la MINUSMA des suites de ses blessures, lundi 6 décembre, à Dakar, au Sénégal.

Selon le document le soldat avait été grièvement blessé le 22 novembre dernier après que le véhicule dans lequel il se trouvait, dans le cadre d'un convoi logistique se rendant de Tessalit à Kidal. Le véhicule à bord duquel il se trouvait avait heurté un engin explosif improvisé, à environ 11 km du camp de la MINUSMA à Tessalit.

''Il avait alors été évacué à Dakar avec deux autres Casques bleus pour y recevoir des soins appropriés'' a indiqué la même source.

Les embuscades et les attaques aux engins explosifs improvisés sont fréquentes, notamment dans le centre du Mali et la région des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.
FF7SGNQWYAkntA0.png

Les commentaires sont fermés.