Mali : la Minusma visée par des tirs de roquettes dans plusieurs localités du nord

Imprimer

Plusieurs camps de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), situés à Gao, Ansongo, Menaka et Kidal au nord du Mali, ont été visés par des tirs de roquettes, sans faire des victimes, a annoné la MINUSMA sur les réseaux sociaux.

Dans un tweet, la mission onusienne a déclaré, lundi 6 décembre 2021, avoir a été victime des tirs indirects de roquettes ou de mortiers à Ménaka au nord du Mali.

« Ce matin 6 décembre courant vers 6 heures, le camp partagé de la MINUSMA de Ménaka a été la cible de tirs indirects (roquettes ou mortier) sans faire de victime ni de dégâts matériels », a indiqué la MINUSMA.

En outre, elle a affirmé qu'une attaque aux mortiers a visé, dimanche 5 décembre aux environs de 5H45 GMT, le camp de la MINUSMA à Gao. Il y a eu quatre impacts sur le camp de Gao, occasionnant uniquement des dégâts matériels, selon l'armée française. Les explosions ont fait vibrer les baraquements et poussé les militaires à se réfugier dans des abris pendant deux heures. . Le camp d'Ansongo a aussi été victime des mortiers, sans faire de victimes.

Cependant, la mission onusienne indique que deux Casques bleus ont été blessés par un engin explosif improvisé samedi à Tassiga dans le cercle d'Ansongo dans la région de Gao.

Dans la même journée du samedi 4 décembre, le camp des Casques bleus à Kidal a été la cible d'une attaque aux mortiers aux environs de 13 heures, a annoncé la même source.

Le Chef de la MINUSMA, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, El-Ghassim Wane, a condamné avec la plus grande fermeté ces actions ''lâches'' qui entravent la paix au Mali.

Il a, en outre, rassuré que la mission onusienne reste déterminée à œuvrer pour la paix aux côtés des Maliens.

Lien permanent Catégories : Ansongo, Gao, Kidal, Menaka, Minusma 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.