Yémen : Raids saoudiens sur des positions des forces iraniennes sur la base aérienne d'Al-Daylami

Imprimer

La coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite a déclaré avoir lancé des frappes aériennes sur un camp d'entraînement du groupe "Ansar Allah" le bras armé des rebelles chiites Houthis, entraînant la mort de dizaines de membres du groupe. Mais ce qui est frappant, c'est les raids ont également visé des camps iraniens, selon l'annonce officielle.

60 Houthis tués
La coalition a déclaré que les raids avaient entraîné la mort d'au moins 60 éléments houthis et fait des dizaines de blessés. 

Elle a déclaré, selon l'agence de presse officielle saoudienne SPA, que ses forces avaient mené "des frappes aériennes sur des cibles militaires légitimes à Sanaa, conformément au droit international humanitaire et à ses règles coutumières".

Raids contre le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran (CGRI)
Les médias officiels saoudiens ont déclaré que la coalition arabe avait lancé des frappes aériennes avaient également visé un "site secret des Gardiens de la révolution iraniens", sur la base aérienne d'Al-Daylami et des dépôts de missiles balistiques.

Depuis mars 2015, l'Arabie saoudite dirige la coalition arabe, qui mène d'intenses opérations militaires au Yémen en soutien au gouvernement yéménite internationalement reconnu fidèle au président Abd Rabbo Mansour Hadi, et qui combat les forces houthies soutenues par l'Iran qui, elles, contrôlent la capitale, Sanaa, depuis 2014.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.