Afghanistan : Plus de 100 agents de sécurité afghans du régime précédent tués ou disparus depuis la prise de contrôle des talibans

Imprimer

Depuis leur prise de pouvoir en Afghanistan, les talibans ont tué ou fait disparaître plus de 100 agents de sécurité de l'ancien régime. C'est ce qu'a révélé, mardi 30 novembre 2021, un rapport de l'organisation Human Rights Watch (HRW).

Selon le rapport de 25 pages, d'anciens soldats, des policiers, des membres des services de renseignement et des membres de milices pro-gouvernementales sont en train d'être arrêtés par les talibans.

L'ONG affirme disposer d'informations crédibles montrant que plus de 100 anciens membres de ces forces de sécurité ont été tués ou ont disparu entre le 15 août et le 31 octobre dans les seules provinces de Ghazni, Helmand, Kandahar et Kunduz.

Des dossiers abandonnés
Les talibans ont mis la main sur des dossiers d'employés du gouvernement lors de leur prise de contrôle du pays. Les données avaient simplement été oubliées. Les talibans utilisent maintenant ces informations pour identifier les personnes, puis les arrêter et les exécuter, dit HRW.  

Les talibans avaient pourtant annoncé une mesure d'amnistie. "Cela n'a pas empêché les commandants locaux d'exécuter ou d'éliminer des membres des anciennes forces de sécurité afghanes sans procès", a déclaré Patricia Gossman de HRW.

Commentant les conclusions de HRW, les talibans ont déclaré que 755 employés avaient été licenciés. Un tribunal militaire sera également mis en place pour les personnes coupables de meurtre, de torture ou de détention illégale, dit-il. Mais selon l'organisation de défense des droits humains, aucune information n'a été fournie pour étayer cette affirmation.

 

Les commentaires sont fermés.