Nigeria : Violents combats entre armée et combattants islamiques dans l'Etat de Borno

Imprimer

L'armée nigériane, avec l'appui des forces aériennes de l'opération Hadin Kai (OPHK), a réussi dimanche soir 28 novembre 2021 à repousser les attaques des djihadistes de l'ISWAP (Etat islamique) sur deux sites distincts, mettant hors de combat un grand nombre d'islamistes. 

L'État islamique d'Afrique de l'Ouest (ISWAP) a d'abord lancé une attaque audacieuse contre la base d'opérations avancée de Gajiram Nganzai dans l'État de Borno vers 15h30, selon des sources militaires, et une autre était menée dans la zone de Gajiram. le dimanche soir. 

Les forces militaires nigérianes auraient opposé une féroce résistance et éliminé de nombreux djihadistes. Selon des sources militaires, l'armée a laissé volontairement les djihad s'avancer vers la base, tandis que la composante aérienne était mise en attente. Cela a permis aux forces aériennes de les mettre en grand nombre hors de combat au moment où ils lançaient leur attaque.

A Gajiram, les djihadistes sont  arrivés à bord de 16 pick-ups surmontés de mitrailleuses. L'armée a rapidement lancé une contre-attaque, les empêchant ainsi de causer un maximum de chaos. 

Les troupes, en liaison avec le support aérien de Super Tucanos, ont engagé et neutralisé des dizaines de combattants de l'ISWAP.

A l'issue des deux batailles, un grand nombre de matériel militaire a été récupéré des assaillants. Ceux-ci incluent : 3 pick-ups surmontés d'armes lourdes, un fusil AA, des fusils AK 47 et des fusils Shilka. 

De son côté, l'armée annonce la mort de deux soldats nigérians au cours de la bataille de Gajiram.

Le général Onyema Nwachukwu, directeur des relations publiques de l'armée, a déclaré que les assaillants survivants avaient réussi à s'échapper.

Les commentaires sont fermés.