Soudan : Violents affrontements entre l'armée soudanaise et les forces éthiopiennes

Imprimer

De violents affrontements à l'arme lourde ont éclaté, samedi 27 novembre 2021, entre l'armée soudanaise, les forces armées éthiopiennes et la milice Amhara, qui ont lancé une attaque à l'intérieur des frontières orientales du Soudan. 

Le journal "Sudan Tribune", citant des sources militaires, a déclaré que l'armée soudanaise a repoussé, samedi à l'aube, une attaque à l'intérieur de la frontière orientale menée par les forces éthiopiennes et la milice Amhara.

Les sources ont ajouté que l'armée soudanaise a répondu à l'incursion des forces éthiopiennes et de la milice Amhara sur les terres soudanaises à l'est de Barkat Noreen dans la colonie de Malakawa, à une profondeur de 17 kilomètres.

Elle a souligné que les affrontements qui ont éclaté avec des armes lourdes se poursuivaient samedi midi.

Du côté soudanais, les pertes s'élèvent 21 soldats tués, dont plusieurs officiers supérieurs, et 33 blessés. 

Les sources ont souligné que la nouvelle incursion éthiopienne visait à atteindre deux objectifs : le premier est de protéger les agriculteurs amhara qui travaillent pour récolter environ 10 000 feddans plantés à l'intérieur du Soudan.  Le Feddan est une ancienne unité de superficie agraire.

Quant au deuxième objectif, il est de bloquer la voie aux forces du Front de libération du Tigray pour avancer sur la région éthiopienne de Bahir Dar.

Les forces du Front de libération du Tigray se dirigent vers Bahir Dar et la capitale, Addis-Abeba.

Le Front de libération du Tigray a promis, la semaine dernière, qu'il n'y aurait pas de "bain de sang" si ses combattants entraient dans la capitale, Addis-Abeba, pour renverser le gouvernement central, et a confirmé qu'il avançait vers la capitale.

 

Les commentaires sont fermés.