Yémen : Plus de 100 rebelles tués dans de nouveaux raids de la coalition sunnite

Imprimer

Une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite et intervenant dans la guerre au Yémen a affirmé, mercredi 13 octobre 2021, avoir tué plus de 100 rebelles houthis dans des frappes ces dernières 24 heures au sud de la ville stratégique de Ma'rib. Les avions de la coalition soutiennent les forces gouvernementales au sol dans la bataille de Ma'rib, dernier bastion loyaliste dans le nord du pays, dont les houthis cherchent à s'emparer depuis février.

"Nous avons mené 19 frappes qui ont détruit 12 véhicules militaires appartenant à la milice (des houthis) et tué 108 éléments terroristes dans le secteur d'Al-Abdiya au cours des dernières 24 heures", a annoncé la coalition, citée par la chaîne d'Etat El-Ekhbariya. Ces chiffres n'ont pas pu être confirmés dans l'immédiat de sources indépendantes. Les houthis communiquent rarement sur le nombre de morts dans leur camp.

La coalition intervient au Yémen depuis 2015 pour appuyer les forces du gouvernement yéménite face aux rebelles houthis proches de l'Iran. 

Le bilan de mercredi s'ajoute aux près de 300 morts annoncés depuis lundi. 

Les insurgés affirment eux avoir progressé en direction de la capitale de la province de Ma'rib, malgré l'intensification des frappes aériennes de la coalition.

Al-Abdiya est située dans le sud de la province de Ma'rib, à environ 100 kilomètres au sud de la ville éponyme. Cette région est riche en pétrole et géographiquement stratégique entre le nord et le sud du pays. Les rebelles contrôlent la majorité du nord du Yémen, y compris la capitale Sanaa. La bataille pour Ma'rib a accentué la pire crise humanitaire au monde qui sévit actuellement au Yémen, selon l'ONU. En sept ans de guerre, des dizaines de milliers de personnes ont été tuées, en majorité des civils et des millions déplacées, d'après les organisations internationales. 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel