Cachemire : Recrudescence des affrontements

Imprimer

Il fallait s'y attendre ! La victoire des talibans en Afghanistan a galvanisé les mouvements islamistes sur divers théâtres d'affrontements. Sans oublier l'énorme sotck d'armes tombé entre les mains des talibans et qui devaient naturellement trouver des débouchés dans les régions en proie à des insurrections islamistes.

L'armée indienne a liquidé cinq indépendantistes musulmans lors de deux incidents. Cela a eu lieu un jour après que les rebelles aient tué cinq soldats de l'armée lors d'une fusillade dans la région contestée du Cachemire.

Le premier affrontement a éclaté à la suite d'un raid des soldats et de la police anti-insurrectionnelle dans la région d'Imamsahab, dans le sud du district de Shopian, a indiqué la police.

Les troupes ont bouclé la zone dans la soirée du 11 octobre, et un affrontement armé a éclaté lorsque les rebelles ont refusé de se rendre, selon la police. Trois rebelles ont été tués dans le combat qui a suivi dans la matinée du 12 octobre, selon la police.

Dans un affrontement séparé, deux rebelles présumés ont été tués dans un verger de pommiers lors d'une opération de sécurité dans le village de Feeripora, également à Shopian, a annoncé la police. Photo des cinq rebelles tués :
FBf-mnMXMAMBpTe.jpeg

Le 11 Octobre, cinq soldats indiens avaient été tués dans un violent affrontement avec les rebelles dans une région boisée du quartier sud de Surankote. Le lieutenant-colonel Devender Anand, porte-parole de l'armée indienne, a déclaré que les troupes avaient lancé une opération de recherche dans la région.

La hausse de la violence a lieu alors que les forces gouvernementales ont lancé une vaste campagne de répression  dans la vallée du Cachemire après une série d'assassinats ciblés dans la ville principale de la région de Srinagar dans la semaine du 4 au 10 Octobre.

La police a arrêté plus de 700 personnes pour les interroger après que des rebelles aient abattu un éminent chimiste hindou du Cachemire, deux enseignants des religions hindoue et sikhe et un vendeur de rue hindou de l'État indien du Bihar, dans l'est de l'Inde.

Dans un communiqué, la police a déclaré que l'un des rebelles tués était impliqué dans le meurtre du vendeur de rue.

L'Inde et le Pakistan revendiquent l'intégralité du territoire himalayen divisé du Cachemire, mais chacun en administre une partie.

Les rebelles du Cachemire sous administration indienne combattent le régime de New Delhi depuis 1989. La plupart des Cachemiris musulmans soutiennent l'objectif rebelle d'unir le territoire, soit sous la domination pakistanaise, soit en tant que pays indépendant.

Les commentaires sont fermés.