Yémen : Au moins 156 rebelles houthis tués au sud de Marib, selon la coalition saoudienne

Imprimer

Une "opération ciblée" au Yémen a tué "plus de 156" rebelles houthis au cours des dernières 24 heures au sud de la ville stratégique de Marib, théâtre d'une bataille sanglante, a annoncé lundi la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite.

"L'opération ciblée à Al-Abdiya a détruit huit véhicules militaires et tué plus de 156 éléments terroristes", a déclaré la coalition, citée par l'agence de presse officielle saoudienne SPA, précisant que 33 opérations visant les rebelles ont été menées ces dernières 24 heures.

La coalition intervient au Yémen depuis 2015 pour appuyer les forces du gouvernement yéménite face aux rebelles chiites houthis soutenus par l'Iran. Les rebelles mènent une bataille acharnée pour arracher Marib, dernier bastion loyaliste dans le nord, qu'ils contrôlent en majeure partie. Les combats à Al-Abdiya, assiégée par les houthis, ont par ailleurs coûté la vie à 17 membres des forces pro-gouvernementales au cours des deux derniers jours, a indiqué une source militaire à l'AFP. Les houthis communiquent rarement sur le nombre de morts dans leur camp.

Al-Abdiya est située dans la province de Marib, à environ 100 kilomètres au sud de la ville de Marib, chef lieu de cette région riche en pétrole. 

La bataille de Marib, lancée en février et ravivé ces dernières semaines, a accentué la pire crise humanitaire au monde qui sévit au Yémen, selon l'ONU. En sept ans de guerre, des dizaines de milliers de personnes ont été tuées, la plupart des civils, et des millions ont été déplacées, d'après les organisations internationales.

Les commentaires sont fermés.