Tunisie : Démission de 113 dirigeants et membres du parti islamique Ennahda

Imprimer

113 dirigeants et membres du mouvement islamique Ennahda ont signé leur démission du mouvement, portant dans un communiqué aujourd'hui, samedi 25 septembre 2021, la responsabilité de la direction du mouvement dans la détérioration des conditions du mouvement et son isolement dans le pays.

Parmi les démissions d'Ennahda figurent des députés, d'anciens membres de l'Assemblée constituante, des membres du Conseil de la Choura et des responsables régionaux, qui ont estimé que la direction du mouvement porte une part importante de responsabilité dans ce qui se passe en Tunisie.

Le communiqué précise que les "mauvais choix politiques de la direction du mouvement Ennahda" ont conduit à "son isolement et son échec à s'engager activement dans un quelconque front commun pour résister au danger autoritaire imminent représenté par les décisions du 22 septembre 2021".

Parmi les signataires de la déclaration de démission figurent des dirigeants du premier rang, tels qu'Abdellatif Al-Makki, Samir Dilo et Muhammad bin Salem, et un certain nombre de membres de la Chambre des représentants, dont les compétences sont en instance, tels que Jamila Ksiksi, Toumi Hamrouni, Rabab Al-Latif et Nusaiba Ben Ali, et un certain nombre de membres de l'Assemblée nationale constituante tels qu'Amal Azzouz, et un certain nombre Parmi les membres du Conseil national de la Choura, les conseils régionaux de la Choura et les bureaux régionaux et locaux.

FAHCCtCXoAAw0hI.jpeg

FAHCDC5WQAAwB3W.jpeg

FAHCDZrXIAAhwHO.jpeg

FAHCDsCXoAE70T5.jpeg

Lien permanent Catégories : Ennahda, TUNISIE 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.