Cisjordanie : Affrontements près d'Evyatar; un Palestinien du village arabe de Beita tué

Imprimer

Vendredi 24 septembre, des émeutes ont éclaté à nouveau près de l'avant-poste d'Evyatar, dans les localités de Beita et Kafr Qaddoum. Environ 300 Palestiniens ont jeté des pierres sur les soldats israéliens et brûlé des pneus. Vidéo.

Au cours des émeutes, un habitant du village arabe de Beita, Muhammad Ali Khabisa, a été grièvement blessé par une balle reçue en pleine tête. L'homme a été transporté à l'hôpital de Naplouse, où les médecins ont déclaré son décès.

28 autres manifestants ont été blessés, dont 8 par des balles en métal recouvert de caoutchouc, 18 à la suite de l'inhalation de gaz lacrymogène et 2 à la suite de chutes et de brûlures.

Depuis plusieurs mois, la ville de Beita est le théâtre d'affrontements entre l'armée israélienne et les Palestiniens qui refusent l'établissement d'un avant-poste israélien sur leurs terres.

D'autre part, le coordinateur de la résistance populaire dans la ville de "Kafr Qaddoum" dans le gouvernorat de Qalqilya (nord), Murad Shteiwi, a déclaré que les soldats israéliens avaient pris d'assaut le village après le début de la marche hebdomadaire contre l'avant-poste d'Eviatar, et ont tiré des balles recouvertes de caoutchouc et des grenades lacrymogènes.

Shtowi a ajouté que les affrontements avaient entraîné la blessure de 4 civils par balles métalliques recouvertes de caoutchouc, tandis que des dizaines ont été intoxiqués par le gaz lacrymogène et ont du être soignés sur le terrain.

Selon des témoins oculaires, des affrontements ont également éclaté dans la ville de Beit Dajan, à l'est de Naplouse, lorsque l'armée israélienne a cherché à interrompre une marche similaire, mais aucun blessé n'a été signalé. 

 

Les commentaires sont fermés.