Syrie : Nouvelles vagues de frappes russes sur la région du grand Edleb contre des positions de Hayat Tahrir ash-Sham

Imprimer

Mercredi 22 septembre, des avions de combat des forces aérospatiales russes ont effectué au moins neuf frappes aériennes sur la région du Grand Edleb dans le nord-ouest de la Syrie.

Les frappes aériennes russes ont visé les positions de Hayat Tahrir al-Sham (HTS), l'ancien affilié à al-Qaïda, à la périphérie de la ville de Kansafra, dans le sud de la province d'Edleb. Le groupe islamique radical contrôle de facto toute  la région.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme b(OSDH, un militant de HTS a été tué et plusieurs autres ont été blessés par les frappes aériennes russes.

Les avions de guerre russes bombardent le Grand Edleb depuis plus d'un mois maintenant en réponse aux violations répétées du cessez-le-feu par HTS et ses alliés.

Le cessez-le-feu dans le Grand Edleb, négocié par la Russie et la Turquie le 5 mars 2020, tient à peine. Moscou accuse Ankara de ne pas encore avoir rempli son engagement dans le cadre de l'accord de cessez-le-feu.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan se rendra en Russie et rencontrera le président Vladimir Poutine le 29 septembre. La situation dans le Grand Edleb serait le sujet principal de la visite d'une journée.

Récemment, un certain nombre de rapports ont fait état d'une opération au sol dans le Grand Edleb engagée par l'armée arabe syrienne et soutenue par la Russie. Une telle opération pourrait provoquer la Turquie qui maintient une force importante dans la région. Cette question pourrait être à l'origine de la prochaine rencontre entre Poutine et Erdogan.

Les commentaires sont fermés.