Afghanistan : Dernières nouvelles (mardi soir 21H)

Imprimer

Le Pakistan ne reconnaîtra pas le gouvernement taliban
Le Pakistan a décidé de ne pas reconnaître le gouvernement taliban afghan, affirmant que le pays ne prendra pas de décision unilatérale sur la question, et quelle que soit la décision prise, elle devra être en consultation avec les puissances régionales et internationales.

Amis et ennemis des talibans
Les Frères musulmans de Jordanie félicitent « le peuple afghan » pour « avoir vaincu l'occupation américaine grâce aux moudjahidin talibans et à tous les Afghans ».
E9Afr7uXsAEUqUh.jpeg

Les talibans dynamitent la statue d'un leader chiite hazara
Une statue du leader Hazara Abdul Ali Mazari à été dynamité par les talibans à Bamiyan ce mardi soir 17 août 2021 (photo de titre). L'information a été rapportée par des sources locales. L'information contredit les assurances données par les leaders talibans à la communauté chiite hazara qu'elle n'avait rien à craindre d'un gouvernement taliban.
Abdul Ali Mazari a été tué par les talibans en 1995 alors qu'il les rencontrait pour des pourparlers de paix. Les talibans l'ont capturé et jeté d'un hélicoptère.

Saleh.jpegLe vice président afghan Amrullah Saleh (photo ci-contre) se déclare ce mardi soir président d'Afghanistan et ne reconnait pas le régime taliban
Il justifie ses prétentions en affirmant que selon la Constitution de la République islamique d'Afghanistan, en cas d'absence, d'évasion ou de décès du Président, le Premier Vice-Président sera le Président par intérim. "Je suis à l'intérieur du pays (réfugié au panjshir)  et je suis légalement et légitimement en charge de ce poste présidentiel. Je consulte tous les dirigeants du pays pour renforcer cette position.

 

Commentaires

  • Double langage, taqiyya, le Pakistan a hébergé ces criminels en les nourrissant. Quant aux frères musulmans, c'est la même racaille. L'Occident s'est mis en danger avec l'islam mille feuille.

  • "L'information contredit les assurances données par les leaders talibans à la communauté chiite hazara qu'elle n'avait rien à craindre d'un gouvernement taliban."

    Interprétation négative et orientée. L'islam révère les statues et les images représentant des personnes. Ils n'ont pas remplacé cette statue par une d'un taliban. Les hazaras sont-ils persécutés?

    Et pourquoi vous ne rendez pas compte en détails de la conférence de presse des talibans?

    Histoire de pouvoir démontrer plus tard s'ils ont menti. Ou non.

    Comme d'autres sites vous instruisez à charge en reprenant toutes les "informations" négatives.

    Il n'y a aucune raison pour que les Afghans quittent leur pays.

  • En développement de votre rubrique "Amis et ennemis des talibans", sous-titre "En Suisse", me permettez-vous ce commentaire censuré par Sylvain Thevoz sur sa note "Afghanistan : poussons le Conseil fédéral à agir !"



    Vous voulez "pousser" le Conseil Fédéral à agir ? Aucune crédibilité!
    Commencez par faire le nettoyage des écuries Genevoises, grouillantes d'un tout asile aveugle, hébergeuses d'activités de groupuscules islamistes fondamentalistes incontrôlables

    à l'instar de cette assoce de fondamentalistes, salafistes "La Ligue des Savants du Maghreb Arabe", enregistrée à Genève, fondée en Turquie, dont les membres sont 1 Turc, 1 Albanais & 2 Tunisiens résidant à Genève, dont le président Hassan Kettani est un terrorriste condamné au Maroc à 20 ans de prison pour sa participatioin aux attentats de Casablanca (2003), se foutent des Talibans Afghans mais ont sauté sur l'occase pour clamer "leur bonheur de cette victoire de l'Islam sur ses ennemis". En allemand:

    Die Liga der Gelehrten des Arabischen Maghreb (...) drückt seine Freude darüber aus, "dass Allah unseren afghanischen Brüdern einen eindeutigen Sieg bescherte, nachdem es eine Zeit lang keine solchen Siege der Muslime über ihre Feinde gegeben hat".

    Ces fondamentalistes salafistes accueillis à Genève seraient justifiables d'interdiction de séjour en Suisse. Mais Genève et la Suisse se foutent de contrôler ce qu'hébergent leurs écuries d'asileux. En l'absence de tout filtre ou contrôle, vous clamez ici, vous aussi en coeur avec la chorale " Welcome à tous islamistes fondamentaux"

    - ce que la situation permet en l'absence de tout contrôle d'origine des personnes, finances & flux financiers etc, car de facto:

    "Solche radikalen Organisationen brauchen für die Koordination der Finanzströme eine Postanschrift und ein Bankkonto. In den Mahgreb-Staaten sind die Hürden dafür aber viel höher und die Kontrollen der Mitglieder rigoroser.» In der Schweiz schaue man oft nicht so genau hin, wenn ein islamischer Verein gegründet werde.

    L'essayiste Marocain naturalisé Suisse, El-Ghazzali, éditorialiste dans la NZZ, en appelle à la mise en place de mécanismes de surveillance

    "Es sollte einen Mechanismus geben, um die Ziele und Aktivitäten solcher Organisationen auch nach ihrer Gründung zu evaluieren",
    voire motiver l'interdiction de tels groupuscules. A compléter par l'indispensable réforme des permis de séjour, temporaires, de l'accompagnement au retour des bénéficiaires du droit d'asile. Ce serait le début d'une base crédible à l'accueil d'urgence en masse, de "réfugiés bénéficiaires du droit d'asile".

    https://www.20min.ch/story/schweizer-taliban-freunde-feiern-eindeutigen-sieg-in-afghanistan-510034147293

    Stratégies éditoriales médiatiques en Suisse, à souligner:
    En l'exemple, les infos diffusées par la version française du 20min. de Tamedia en Suisse romande, et leurs sujets ouverts à commentaires, ne correspondent ni en sujet retenu, ni en contenu, à celles du 20min.ch Suisse-allemand, la première publication étant essentiellement tournée en mode et dans la version UE convenant aux départements Français frontaliers de la Suisse.

Les commentaires sont fermés.