Pakistan : troubles au Baloutchistan, un attentat et un enlèvement

Imprimer

Le gouvernement de la province pakistanaise du Baloutchistan a annoncé qu'au moins 2 policiers avaient été tués et 21 personnes, dont 12 officiers, blessées à la suite d'une explosion le dimanche 8 août 2021 dans la capitale provinciale, Quetta. Le même jour, le Département de lutte contre le terrorisme du Baloutchistan a annoncé avoir tué 5 personnes impliquées dans l' enlèvement et la mort du chef du Parti nationaliste Awami, Malik Ubaidullah Kasi, dans la ville de Pishin.

L'attentat de Quetta visait un fourgon de police sur la place Tanzeem, près de l'hôtel Serena. L'explosion a été provoquée par une bombe placée sur une moto. Au moment de l'explosion, il y avait plusieurs policiers dans le fourgon. L'explosion a également blessé des passants. Pour le moment, l'attaque n'a pas encore été revendiquée. Les agences de sécurité ont isolé la zone de l'attaque et lancé une chasse à l'homme pour arrêter l'auteur.

Quant au cas de Malik Ubaidullah Kasi, l'homme politique kidnappé contre rançon à Quetta, dans le district de Kuchal, en juin dernier, son corps a été retrouvé le 5 août dernier près d'un camp de réfugiés afghans à Pishin. La police a investi la planque des auteurs et trouvé des mitrailleuses, des grenades à main et des pistolets. Cinq des ravisseurs ont été tués dans une fusillade avec la police. Selon l'Associated Press, Kasi est le premier homme politique à avoir été kidnappé contre rançon au Baloutchistan, où les enlèvements sont fréquents.

Le Baloutchistan, situé à la frontière avec l'Iran et l'Afghanistan, est la plus grande province du Pakistan, ainsi que la moins peuplée et la moins développée. Son territoire est riche en ressources naturelles et les habitants se plaignent de ne pas recevoir une partie des richesses provenant du gaz et des minéraux exploités. Divers groupes armés sont actifs sur le territoire du Baloutchistan. Parmi ceux-ci, il y a les groupes séparatistes de l'ethnie baloutche qui, depuis des années, mènent des insurrections dans la région. On trouve également des groupes islamistes radicaux et des talibans pakistanais. Ces dernières années, les séparatistes baloutches se sont distingués par des attaques contre le projet de corridor économique sino-pakistanais (CPEC),

À la lumière de ces attaques, Islamabad a envoyé des renforts dans la province pour contrer la violence et l'armée a intensifié sa lutte contre les différents groupes armés opérant dans la région, sans pour autant parvenir à stopper les attaques terroristes. Le  21 avril 2021, par exemple, Quetta a été le théâtre d'un attentat contre un hôtel qui accueillait l'ambassadeur de Chine dans le pays, Nong Rong, et qui a fait 5 morts et 12 blessés. L'attaque a été revendiquée par l'organisation talibane pakistanaise, connue sous le nom de Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP). Mais pour le gouvernement pakistanais, l'attentat perpétré à la voiture piégée est l'œuvre d'une  « main étrangère » . 
750px-Balochistan_in_Pakistan_claims_hatched.svg_-800x450_center_center.png

Les commentaires sont fermés.