Syrie : Six officiers syriens et soldats tués par une attaque kamikaze menée par les Ouzbeks de Hayat Tahrir ash-Sham (HTS) dans le grand Edleb

Imprimer

AU matin du VENDREDI 6 août, deux officiers et quatre soldats de l'armée arabe syrienne (AAS) ont été tués et six autres militaires blessés au cours d'une attaque kamikaze de leur poste à Hantutin, dans le sud de la province d'Edleb.

Une source de l'AAS a déclaré que cinq terroristes ont ciblé le poste avec un missile antichar guidé avant d'infiltrer ses défenses dans le cadre d'une attaque kamikaze. Les islamistes se sont alors affrontés avec le personnel qui tenait le poste.

Les cinq jihadistes ont été tués par l'AAS, selon la source. Les corps d'au moins trois d'entre eux sont désormais entre les mains de l'armée.

Le raid aurait été mené par des ouzbeks de la Katibat "Tawhid wal Jihad", une unité de Hayat Tahrir ash-Sham (HTS) anciennement affiliée à al-Qaïda. Le HTS contrôle de facto la région nord-ouest du Grand Edleb.

Les Ouzbeks de HTS avaint mené une « attaque kamikaze » similaire le 21 avril. À l'époque, deux soldats de l'AAS avaient été tués et un autre blessé.

Le raid de Hantutin est le plus récent d'une série de violations de l'accord de cessez-le-feu dans le Grand Idlib, négocié par la Russie et la Turquie l'année dernière. L'AAS et ses alliés, en premier lieu les forces aérospatiales russes, pourraient réagir dans les prochains jours.

Les commentaires sont fermés.