Syrie : Les forces d'Assad déployées à Deraa après un siège de deux mois

Imprimer

Des sources médiatiques syriennes ont déclaré que les forces du régime ratissaient des zones à Deraa et ses environs, en application de l'accord "Daraa al-Balad", et ont annoncé qu'elles recevraient des armes légères et qu'un règlement serait conclu pour les opposants.

Le commandant de la police du gouvernorat de Deraa, le général de brigade Dirar al-Dandal, a confirmé la mise en place de plusieurs points de sécurité et militaires dans les quartiers de la ville tandis que des unités de l'armée ratissent les plantations de palmiers à la recherche de restes d'engins explosifs pour sécuriser l'arrivée des éléments qui seront stationnés dans la région et pour renforcer la sécurité de la population de Deraa al-Balad et de ses environs.

Accord de Deraa 
Une source au sein des comités centraux a révélé qu'un accord avait été conclu entre les comités locaux et les officiers de l'armée syrienne pour arrêter la campagne militaire, mettre fin au siège et ouvrir les routes entre Deraa al-Balad et le centre de la province dans les 3 prochains jours, à compter de dimanche dernier, en échange de la remise des armes individuelles, et de l'établissement de 3 points militaires à l'intérieur des quartiers de Deraa Al-Balad.

L'accord comprend également « un nouveau campement pour environ 100 jeunes à Deraa al-Balad, et un campement pour les personnes qui n'avaient pas effectué le processus de réconciliation en juillet 2018. 

Le régime impose un siège à Deraa
Le régime syrien a imposé un siège au quartier de Daraa al-Balad, au sud-est de la ville de Deraa, qui est sous le contrôle des factions de l'opposition depuis plus de deux mois, pour faire pression sur eux et remettre le quartier ou partir vers le nord de la Syrie .

Des factions de l'opposition syrienne contrôlent toujours des zones dans le gouvernorat de Deraa, malgré l'entrée des forces du régime dans la plupart des zones du gouvernorat depuis la mi-juillet 2018. L'accord de règlement entre l'opposition et le régime, qui a été négocié par la Russie en 2018, stipule que les forces du régime n'entreront pas dans les villes et les villages qui étaient contrôlés par l'opposition syrienne.

Le gouvernorat de Deraa représente le berceau de la révolution syrienne qui a éclaté à la mi-mars 2011, avant de se transformer en affrontements armés, suite à la répression sanglante des forces du régime contre les manifestants.

Renforts pour les forces d'Assad à Deraa
Les quartiers de la ville de Deraa sont divisés en deux parties, la première s'appelle "Daraa al-Mahatta" et la seconde "Daraa al-Balad". Alors que la première est resté sous le contrôle du régime syrien depuis le début des événements de la révolution syrienne en 2011, les autres quartiers ont échappé à son contrôle, et l'étaient restés jusqu'à présent.

Au cours des deux derniers jours, les forces d'Assad ont fait venir des milliers d'éléments de la quatrième division, ainsi que des dizaines de chars et de véhicules blindés, selon  le chef de la police de la province de Deraa, le général de brigade Dirar. Dandel.

Dandel a indiqué, lundi, que les renforts militaires venaient en prélude au "lancement d'une opération limitée et au contrôle du chaos sécuritaire et des assassinats en cours dans ce gouvernorat du sud".

Des sources ont estimé que « les convois de la quatrième division sont les plus importants et les premiers du genre à atteindre le sud de la Syrie, depuis la signature de l'accord de règlement fin 2018 ».

 

Les commentaires sont fermés.