Israël prêt à défier la Russie en Syrie : nous continuerons les raids

Imprimer

Israël a confirmé son intention de poursuivre ses raids sur le territoire syrien « chaque fois qu'il y aura une exigence de sécurité » malgré les informations faisant état du mécontentement russe face à ces attaques et le récent message russe qui parlait de détruire les missiles qui attaqueraient Homs et Alep.

Les médias hébreux ont déclaré qu'Israël avait informé l'armée russe quelques minutes avant ses récentes attaques en Syrie afin d'éviter tout préjudice aux forces et aux intérêts russes.

Cependant, le journal Haaretz a déclaré que les affirmations russes concernant l'utilisation de systèmes de défense aérienne russes en Syrie, pour contrer une attaque israélienne et les critiques dirigées contre le comportement d'Israël dans la région, ont surpris l'establishment de la sécurité israélienne.

Israël  affirme qu'une partie des informations russes sont inexactes en ce qui concerne la destruction des missiles israéliens par les systèmes de défense aérienne russes., Mais il estime que le simple fait de prononcer ces mots révèle le mécontentement de Moscou après une longue période de ce qu'elle a qualifié de "calme artificiel" entre les deux parties.

La semaine dernière, des informations ont fait état de « trois » attaques israéliennes en Syrie dans le centre et le sud du pays, ciblant des zones relativement proches des sites militaires russes. Les médias arabes ont rapporté la mort d'un membre du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran (CGRI) et du Hezbollah libanais lors des attaques.

Haaretz pense que la déclaration officielle russe semble viser à révéler deux choses : « L'inquiétude de la Russie concernant les attaques approchant ses zones d'intérêt en Syrie et sa volonté de souligner son engagement à aider le régime de Damas dans ses efforts de défense.

Un danger pour la liberté d'action de l'armée de l'air israélienne en Syrie
Le journal hébreu Makor Rishon considère que les affirmations russes sur l'interception de missiles israéliens ces derniers jours, et les déclarations russes à cet égard, peuvent signifier un changement dans la politique russe envers les opérations israéliennes en Syrie.

Le journal a reconnu la capacité de la Russie à restreindre le travail de l'armée de l'air israélienne, et a déclaré que le problème ici n'est pas lié à l'interception d'un missile israélien, mais à la liberté d'action de l'armée de l'air en Syrie, ajoutant qu'Israël ne peut pas renoncer à sa liberté d'action afin d'empêcher l'implantation des forces iraniennes en Syrie, et que la nouvelle de la fermeture de l'espace aérien syrien aux avions israéliens devrait inquiéter Israël. Le journal poursuit en se demandant si cela signifie qu'un affrontement entre les parties russe et israélienne en Syrie pourrait être possible.

Pour la chaîne israélienne « Akhbar 12 »,  les opérations israéliennes contre des cibles iraniennes en Syrie ne contredisent pas les intérêts russes. Il y a cependant un danger pour la réputation de la technologie militaire russe, surtout si Israël réussit à frapper des cibles en Syrie.

 

Les commentaires sont fermés.