Mali : Fin de l'opération militaire française "Barkhane" en 2022

Imprimer

Le président français a déclaré dans son discours annuel aux militaires à la veille de la fête nationale que l'opération militaire française "Barkhane" de lutte contre les djihadistes dans la région du Sahel, à laquelle participent aujourd'hui 5 100 soldats, prendra fin au "premier trimestre 2022".

"C'est l'armée française et l'opération Barkhane qui ont empêché ces dernières années l'établissement d'un califat au Sahel", a-t-il déclaré.

Macron a annoncé vendredi, à l'issue d'un sommet avec les dirigeants du Groupe des cinq pays du Sahel, que son pays commencerait d'ici la fin de l'année à retirer ses forces déployées dans l'extrême nord du Mali pour concentrer ses efforts dans le sud, où les groupes jihadistes  continuent de « répandre la menace ».

La fin de Barkhane ne signifie pas que la France quitte le Sahel, dit Parly
La fin de l'opération Barkhane ne signifie pas que la France quitte le Sahel, a déclaré mercredi 14 juillet 2021 la ministre des Armées, Florence Parly.

Les soldats commenceront à quitter le pays à partir du "second semestre de l'année 2021" et ce retrait s'achèvera au premier trimestre 2022. Les effectifs de Barkhane avaient été portés de 4.500 à 5.100 hommes à la fin février 2020 après un sommet réunissant la France et le G5 Sahel (Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso et Mauritanie) à Pau.

"Nous ne quittons pas le Sahel", a déclaré la ministre au micro de France Inter. 

Lien permanent Catégories : MALI, Opération Barkhane 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.