Burkina Faso : une attaque fait au moins 7 morts dans le centre-nord

Imprimer

Au moins sept personnes dont quatre volontaires pour la défense de la patrie (VDP) ont été tuées, dans une attaque armée dans la province du Sanmatenga dans le centre-nord du Burkina Faso, a-t-on appris mardi 13 juillet 2021, de source officielle.

"Le 11 juillet, des hommes armés ont fait irruption dans le village de Nahi-Mossi dans la commune de Pensa, province du Sanmatenga (Centre-Nord du Burkina Faso)", a affirmé le gouvernement dans un communiqué.

"Cette incursion a coûté la vie à 7 personnes dont 4 combattants volontaires. Du bétail a aussi été emporté et plusieurs boutiques incendiés", précise la même source.

Parmi les victimes, figure également une femme selon une source sécuritaire.

Aucune partie n'a encore revendiqué cette attaque.

Elle est intervenue au lendemain de la fin des consultations que le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré avait engagées avec le personnel de l'armée nationale.

Les échanges avaient porté sur la loi de programmation militaire quinquennale 2018-2022 avec son plan stratégique de réforme des Forces armées nationales, l’adoption de la politique nationale de sécurité et le renforcement opérationnel en termes d’équipements, de formation et de recrutement.

Le Burkina Faso est confronté depuis 2015 aux attaques terroristes dans plusieurs régions.

Ces attaques qui ont fait de nombreuses victimes et des milliers de déplacés se sont accentuées ces derniers mois provoquant un mécontentement au sein de l'opinion publique nationale.

Le président Kaboré a récemment opéré un remaniement ministériel et s'est attribué le poste de ministre de la Défense.

Les commentaires sont fermés.