Afghanistan : Les talibans mettent en garde la Turquie contre le maintien de soldats en Afghanistan

Imprimer

Les talibans ont mis en garde la Turquie, mardi 13 juillet 2021, contre le maintien de troupes turques en Afghanistan après le départ des forces étrangères du pays, dénonçant une décision "condamnable".

"La décision des dirigeants turcs n'est pas judicieuse, c'est une violation de notre souveraineté et de notre intégrité territoriale", déclarent les talibans dans un communiqué, quelques jours après l'annonce par la Turquie que ses troupes assureraient la sécurité de l'aéroport de Kaboul après la fin du retrait des forces étrangères prévu fin août.
E6KvJAtXsAgoqsz.jpeg

Branle-bas de combat au Turkménistan
Dans un autre développement, le Turkménistan a commencé à déployer des armes lourdes, des hélicoptères et des avions de chasse près de la frontière avec l'Afghanistan et a demandé à ses forces de réserve d'être prêtes.

L'Iran déploie également des renforts militaires pour sécuriser un poste frontière capturé par les talibans
Le Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran (CGRI) a déployé des renforts militaires et de l'artillerie lourde à la frontière avec l'Afghanistan, à la suite de la capture du poste frontière clé d'Islam Qala par les talibans le 8 juillet.

Selon certains rapports, l'Iran a lancé un ultimatum aux talibans pour qu'ils évacuent la zone frontalière d'Islam Qala.

Selon les informations locales, la zone frontalière a été complètement sécurisée après l'occupation d'Islam Qala par les talibans.

"Il n'y a aucun problème avec la sécurité des frontières de l'Iran, et à l'heure actuelle, toute la frontière orientale de l'Iran avec l'Afghanistan est en toute sécurité et en paix", a déclaré dimanche l'agence de presse Xinhua citant Mohammad Pakpour, commandant des forces terrestres du CGRI. 

Après l'attaque des talibans, un certain nombre de gardes-frontières afghans ont traversé la frontière et se sont réfugiés au bureau des douanes iranien de Dowqarun. Le 11 juillet, le porte-parole de la police iranienne a annoncé qu'ils avaient été rapatriés.

"Une demande officielle du gouvernement afghan auprès des autorités compétentes de notre pays demandant le retour de leur personnel a été approuvée, et ces employés ont été renvoyés en Afghanistan par avion", a déclaré Mehdi Hajian dans une interview à la télévision d'Etat.

Vidéo

Les commentaires sont fermés.