Syrie : Un commandant du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran, tué par une mine posée par Daech dans le centre syrien

Imprimer

Reza Safdari.jpegVendredi 9 juillet 2021, un commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran (CGRI) a été tué lors d'une attaque menée par des membres de l'Etat islamique dans le centre de la Syrie.

Des sources syriennes ont affirmé que le commandant, Reza Safdari (photo), a été tué lorsque son véhicule a été frappé par un engin explosif improvisé placé par des jihadistes de l'Etat islamique. 

L'incident aurait eu lieu dans la campagne orientale de Homs.

Le CGRI soutient activement les opérations du gouvernement syrien dans la région centrale contre les cellules de l'Etat islamique.

Safdari n'est pas le premier conseiller militaire iranien à être tué dans le centre de la Syrie cette année. Le 3 juin, le conseiller militaire Hassan Abdullahzadeh a été tué avec son garde Mohsen Abbasi dans une embuscade tendue par l'Etat islamique sur l'autoroute Homs-Deir Ezzor.

La Russie soutient également les opérations en cours dans le centre de la Syrie. Les forces aérospatiales russes ciblent régulièrement les cellules de l'Etat islamique.

Au cours des trois derniers jours seulement, plus de 70 frappes aériennes russes ont touché les positions du groupe islamiste dans la région, selon des sources syriennes.

Malgré l'immense pression militaire exercée par les forces gouvernementales syriennes et leurs alliés, les cellules de l'Etat islamique continuent de lancer des attaques dans la région centrale. 

Les commentaires sont fermés.