Liban : Des rumeurs prétendent que le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, serait tombé dans le coma

Imprimer

Les réseaux sociaux se sont enflammés avec des rumeurs  selon lesquelles le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah serait dans le coma depuis le samedi 29 mai.

L'Edition Arabi21 écrit que les utilisateurs libanais de l'application WhatsApp diffusent une déclaration attribuée aux médecins, affirmant que l'état de Hassan Nasrallah s'est fortement dégradé et qu'il est tombé dans le coma.

Le 30 mai, Lebanon24 avait publié une vidéo filmée dans le sud du Liban montrant des commerçants distribuant gratuitement du pain et de l'eau aux passants leur demandant de prier pour le rétablissement du chef du Hezbollah.

Dans le même temps, le site Arabi21 écrit que des sources officielles du Hezbollah ont démenti ces rumeurs. Ils affirment qu'Hassan Nasrallah va bien et qu'il souffre juste d'une allergie au pollen qui se serait transformée en bronchite.

Rappelons que le 25 mai, Hassan Nasrallah a prononcé un discours à l'occasion du 21e anniversaire du retrait de l'armée israélienne du Liban. Le chef du Hezbollah a eu du mal à parler gêné par une forte toux. Le lendemain, des représentants des services spéciaux israéliens ont avancé l'hypothèse que Nasrallah avait contracté la Covid 19. 

Des sources proches ont indiqué que "Hassan Nasrallah était spécifiquement traité pour l'allergie vernale et une pneumonie", ajoutant que "ce n'est pas vrai qu'il est infecté par le coronavirus, et que si tel était le cas, il n'y aurait aucune raison de ne pas  l'annoncer . "

Les sources ont expliqué que "ce n'était pas la première fois que Nasrallah souffrait de cette sensibilité et de ces réactions", soulignant que "il a été traité sans bruit et sans que personne ne s'en aperçoive, car sa maladie n'était pas associée à des occasions où il a été contraint d'apparaître en public, contrairement à ce qui s'est passé cette fois. "Comme il souffrait d'une crise de sensibilité et d'infections pendant la période de célébration de l'anniversaire de la libération, il se devait de la célébrer  en raison de ses grandes connotations symboliques", sachant que son état ne nécessitait pas un arrêt complet de ses activités.

Des sources proches de Nasrallah ont révélé qu'il "avait été examiné par un médecin spécialiste et qu'il n'y avait pas besoin d'hôspitalisation".

Les sources ont ajouté que Hassan Nasrallah "avait appelé des médecins, l'un d'entre eux d'Amérique, pour donner leur avis sur l'affaire", et ils ont confirmé l'affirmation que Nasrallah souffrait d'une allergie et d'une pneumonie normales, et que le temps sec l'aiderait à se rétablir. avec des antibiotiques. Certains conseillers ont également suggéré des prescriptions de la médecine arabe, y compris l'utilisation de feuilles d'eucalyptus, qui sont très populaires pour soulager la toux, les infections et les allergies saisonnières, et améliorer la santé pulmonaire. "

Mardi 1er juin, Le journal libanais Al-Jumhuriya a rapporté, citant des sources proches du secrétaire général du Hezbollah libanais, que sa santé «s’améliorait et notamment par rapport à sa précédente comparution».

Selon les informations reçues par Al-Jumhuriya, «Nasrallah continue son travail et se tient au courant des dossiers qui l'intéressent, à un rythme mesuré via le téléphone interne, et il communique chaque fois que nécessaire avec les responsables du parti qui relèvent du cercle proche. »

Al-Jumhuriya a déclaré qu'un fonctionnaire avait appelé Nasrallah. Celui-ci lui «l'aurait personnellement rassuré sur sa santé". Le fonctionnaire a ajouté que sa voix était normale, et il a souligné la nécessité de faire taire les rumeurs qui viennent d'ici ou de là pour créer de la confusion. De son côté, la direction du parti affirme que« Nasrallah va bien et qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter, et que sa maladie se limite à des allergies printanières et ne présente aucun danger ».

 

Lien permanent Catégories : Hassan Nasrallah, HEZBOLLAH 1 commentaire

Commentaires

  • Un chef terroriste en moins! Cela ne serait pas une perte!

Les commentaires sont fermés.