Cisjordanie : Dix Palestiniens tués dans des heurts avec l'armée israélienne

Imprimer

Dix Palestiniens ont été tués vendredi en Cisjordanie occupée dans plusieurs heurts avec l'armée israélienne, en marge d'une vaste journée de manifestations de colère, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé palestinien.

La plupart de ces Palestiniens ont été tués à balles réelles par l'armée israélienne lors de manifestations ayant dégénéré en affrontements dans plusieurs localités à travers la Cisjordanie, a rapporté le ministère de la Santé, faisant état d'environ 150 blessés.

Ces évènements surviennent sur fond d'une escalade militaire inédite depuis 2014 entre Israël et le mouvement palestinien Hamas, dans et autour de la bande de Gaza, et de violences dans des villes israéliennes mixtes arabes et juives.

Depuis lundi, 12 Palestiniens ont ainsi été tués dans ces affrontements, d'après des sources palestiniennes. Des manifestations se tiennent vendredi dans plusieurs villes palestiniennes de Cisjordanie comme Naplouse, Qalqilya, Tulkarem et Jénine dans le nord, et Hébron dans le sud.

L'agence de presse officielle de l'Autorité palestinienne (AP) Wafa a publié les noms de six Palestiniens tués par les forces israéliennes lors d'incidents séparés vendredi.

Le premier a été identifié comme étant Mohammed Ruhi Hammad, 30 ans, abattu par balle dans la ville de Silwad à l'est de Ramallah après avoir tenté de mener une attaque à la voiture bélier selon l'armée israélienne. Peu de temps après, un Palestinien - identifié par un correspondant de Middle East Eye sur les lieux comme Youssef Nawasra, 26 ans - a été tué près du village de Yabad, dans le gouvernorat de Jénine, au nord de la Cisjordanie occupée, lors d'une manifestation. Plus tard, Wafa a rapporté la mort d'Awad Ahmed Harb, 23 ans, et de Sharif Khaled Suleiman, 38 ans, tués par les forces israéliennes lors de manifestations dans les villages de la région de Salfit à Iskaka et Marada respectivement. Un cinquième Palestinien - identifié par MEE comme Nidal Sael Safadi - aurait été tué dans le village d'Urif, dans le gouvernorat de Naplouse. Selon Wafa , Safadi a été abattu par les forces israéliennes alors qu'il tentait d'affronter des colons israéliens. Un sixième Palestinien, Mohammed Shger, 20 ans, a été tué lors d'une manifestation dans la région de Jéricho.

De nombreux rassemblements ont traditionnellement lieu à travers la Cisjordanie occupée le vendredi, jour de repos hebdomadaire, pour protester contre l'expansion des colonies israéliennes, illégales au regard du droit international.

Ce vendredi, les manifestations dénoncent également les frappes israéliennes sur l'enclave palestinienne de Gaza qui ont débuté lundi en riposte à des tirs de roquettes. Le Croissant rouge a fait état vendredi de plus de 100 blessés en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, et séparé de l'enclave de Gaza par le sol israélien. Environ 475.000 colons israéliens vivent en Cisjordanie, territoire où habitent plus de 2,8 millions de Palestiniens.

23H42 : Tentative d'attaque contre l'armée israélienne près de Naplouse, l'attaquant neutralisé
Tard dans la soirée du 14 mai, près de Naplouse, un Palestinien armé d'un couteau a tenté d'attaquer des soldats israéliens. L'attaquant a été neutralisé. Aucun des Israéliens n'a été blessé, a rapporté le service de presse de Tsahal.
L'incident a eu lieu dans la zone de responsabilité de la brigade territoriale de Shomron.
Après ce nouvel incident, le nombre de Palestiniens décédés en Cisjordanie est désormais de 11.

Les commentaires sont fermés.