Jérusalem : Nouvelles émeutes dans le quartier Sheikh Jarah - deux meneurs détenus

Imprimer

Vendredi 7 mai dans l'après-midi, dans le quartier de Sheikh Jarah à Jérusalem, les manifestations ont repris contre l'expulsion des familles arabes de la région de Shimon Ha-Tzadik. Les manifestations se sont rapidement transformées en émeutes, des pierres ont été lancées sur des policiers et des soldats du MAGAV.

La police israélienne a pris d'assaut le domicile de la famille Qawasma dans le quartier et a empêché les manifestants d'atteindre la principale zone de protestation.  Elle a également empêché la tenue d'un petit-déjeuner collectif dans le quartier et obligé les habitants à retirer les tables dressées pour le petit-déjeuner pour empêcher les familles de se réunir. 

La police a averti les émeutiers que des mesures seraient prises pour disperser la foule. Cependant, l'avertissement a été ignoré, forçant la police à recourir à des moyens anti-émeutes pour disperser la foule. Deux meneurs ont été arrêtés. Il s'agit d'Arib Shalash, Jamal Al-Husseini et Muhammad Al-Rishq.

Agression contre les représentants de la Liste commune
La police a attaqué des députés de la Liste commune, qui participaient à la manifestation hebdomadaire en solidarité avec les habitants du quartier menacés d'expulsion.

Le centre d'information palestinien du Hamas rapporte que la police a utilisé des flashballs pour disperser les manifestants, et affirme également que "des juifs armés ont participé à la répression des émeutes".

De son côté, député de la formation "Sionisme religieux", Itama Ben Gvir, a finalement déménagé son bureau du quartier après les affrontements de la nuit dernière. Selon les médias israéliens, la décision de transfert est intervenue après une pression du bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.