Iran : Un suspect identifié dans le sabotage du site nucléaire de Natanz

Imprimer

Karimi Reza.pngSamedi 17 avril 2021, les autorités iraniennes ont révélé avoir identifié le suspect dans le sabotage de l'installation nucléaire de Natanz, qui a eu lieu la semaine dernière. 

Il s'agit de Reza Karimi (photo), 43 ans, qui a fui à l'étranger quelques jours avant le sabotage. La télévision d'Etat iranienne a diffusé le passeport et la photographie de l'homme; il serait originaire de la ville de Kashan. La manière dont Karimi pouvait accéder à l'un des sites les plus classifiés de la République islamique n'est pas précisée.

Les autorités ont déclaré que toutes les mesures nécessaires étaient prises pour renvoyer Reza Karimi en Iran. En particulier, il est souligné que Karimi est recherché par Interpol, qui a publié une «notice rouge» spéciale - une demande de fouille et de détention provisoire de la personne désignée en vue de son extradition.

Dans un reportage télévisé à ce sujet, un certain document a été montré (vraisemblablement une "notice rouge"), qui contenait l'histoire des mouvements de Karimi: Espagne, Émirats arabes unis, Kenya, Éthiopie, Qatar, Turquie, Ouganda, Roumanie et un autre pays, dont la lecture du nom sur l'écran était impossible.

Vendredi 16 avril, le chef de l'Autorité iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi, avait annoncé  que des preuves de sabotage avaient été trouvées sur le site de "Natanz" et qu'il ne s'agissait pas d'un accident. Il a ajouté que les opérations d'enrichissement d'uranium se poursuivaient.

Lundi 12 avril, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, avait accusé Israël d'être derrière le ciblage du système énergétique interne, qui fournit les centrifugeuses de l'installation nucléaire de "Natanz". 

L'accident est survenu quelques heures après que l'Iran ait annoncé le début de l'exploitation de nouvelles centrifugeuses avancées à "Natanz", qui doivent permettre d'enrichir l'uranium plus rapidement.

Ce n'est pas la première fois que le réacteur nucléaire iranien "Natanz" subit des "accidents" qualifiés de "sabotage". En juillet 2020, 'une mystérieuse explosion s'était produite sur le site. Ls autorités iraniennes n'avaient pas révélé  les détails.

 

Les commentaires sont fermés.