Mozambique : La ville de Palma a été reprise aux islamistes

Imprimer

L'armée mozambicaine affirme avoir repris le contrôle total de la ville côtière de Palma, plus d'une semaine après avoir été investie par des islamistes.

Un nombre "significatif" de djihadistes ont été tués lors de la contre-offensive, a déclaré un porte-parole de l'armée.

La radio d'État a rapporté que les résidents qui avaient fui commençaient à rentrer - certains dans des maisons pillées.

Des dizaines de civils ont été tués et au moins 11 000 déplacés après que les islamistes aient envahi Palma le 24 mars.

Un ressortissant sud-africain et un britannique figurent parmi les personnes tuées dans ce qui a été l'une des plus grandes attaques des djihadistes dans la province de Cabo Delgado, au nord du Mozambique, depuis qu'ils ont lancé une insurrection dans la région en 2017.

La communication avec la ville, qui compte environ 75 000 habitants, reste coupée.

Les islamistes, connus localement sous le nom d'al-Shabab, ont prêté allégeance au groupe État islamique (EI).

Leur assaut contre Palma a contraint le géant de l'énergie Total à suspendre son projet de gaz naturel de plusieurs milliards de dollars à Afungi, non loin de la ville.

Commentaires

  • J'ai passé trois ans au Cabo Delgado comme conseiller technique au département des Eaux, quatre ans au Burkina dans le cadre de projets d'approvisionnement en eau des provinces de la Sissili et du lac Bam. Je tiens à souligner le mal que me fait le sort de ces populations si foncièrement sympathiques, qui ne demandent qu'à vivre en paix. Je tiens à souligner que contrairement à ceux qui ayant perdu femme et enfants dans des attentats terroristes proclament "Vous n'aurez pas ma haine", l'islam et ses prosélytes fascistes provoquent chez moi le plus profond dégoût. Et oui, ma haine.

Les commentaires sont fermés.