Arabie saoudite : Les rebelles chiites yéménites houthis revendiquent avoir attaqué la capitale saoudienne

Imprimer

Yahya Sari, un porte-parole des rebelles chiites houthis du Yémen a déclaré jeudi que le groupe avait attaqué à l'aide de quatre drones des cibles sensibles et importantes à Riyad, la capitale de l'Arabie saoudite. Les autorités saoudiennes n'ont pas confirmé l'attaque.

Les observateurs de l'aviation ont noté des perturbations dans les vols civils au-dessus de Riyad et d'autres régions du Royaume. Cela indique généralement qu'une attaque est en cours.
2021:04:01.jpegLes houthis, alignés sur l'Iran, ont rejeté une proposition de cessez-le-feu faite le mois dernier par Riyad car elle n'incluait pas la levée du blocus aérien et maritime imposé par la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite sur les territoires qu'ils contrôlent principalement dans le nord du Yémen. Le conflit, perçu dans la région comme une guerre par procuration entre l'Arabie saoudite et l'Iran, est la cause selon les Nation unies de la pire crise humanitaire au monde.

De son côté, la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite affirme avoir déjoué une attaque au missile balistique que le groupe "Ansar Allah", le bras armé des houothis, envisageait de mener contre les civils de la province de  Marib, expliquant qu'elle avait détruit le missile et sa rampe de lancement.

La coalition a averti que les opérations offensives menées par les Houthis à Marib mettent en danger la vie de millions de civils.

Les commentaires sont fermés.