Indonésie : Explosion près de la cathédrale de Makassar. Attentat suicide ?

Imprimer

Une explosion s'est produite à l'extérieur de la cathédrale catholique de Makassar, dimanche 28 mars 2021  La police affirme qu'elle a été causée par une bombe. Elle a retrouvé des parties de corps humain éparpillées sur les lieux. Une vingtaine de blessés ont été transportés à l'hôpital.

Selon la police, les auteurs de l'attentat auraient été au nombre de deux. Ils ont été tués par l'explosion de leur bombe.

Un prêtre de la cathédrale affirme qu'il s'agit d'un attentat suicide. Il a eu lieu à la fin de la messe dominicale. Selon le prêtre, l'un des gardes de sécurité  a tenté d'empêcher deux kamikazes sur une moto  d'entrer d'accéder au parking de la cathédrale, sauvant ainsi un grand nombre de fidèles.

Makassar est la capitale de l'île de Sulawesi.

Le président du Conseil indonésien des lmosquées (DMI) Jusuf Kalla (JK) a demandé à la police de révéler immédiatement le réseau des auteurs.
«Au nom du Conseil des mosquées indonésiennes, nous tenons à exprimer notre chagrin et à condamner également cet incident, la bombe de Makassar, et bien sûr, nous adressons également nos condoléances aux victimes de cette bombe», a déclaré JK dans son communiqué. L’ancien vice-président de la République d’Indonésie espère également que les responsables de l’application des lois pourront rapidement s’efforcer de découvrir les motifs de la terreur commise par les kamikazes.
"Nous espérons que la police trouvera rapidement une solution et découvrira également l'auteur qui est à l'origine de cet incident. Parce que c'est un crime très grave et qui blesse également l'humanité", a-t-il déclaré.

En Indonésie, dominée par l'islam, les églises ont été la cible d'attaques dans le passé. 

Les commentaires sont fermés.