Irak : Visite du Pape - 3ème jour

Imprimer

Le pape à la rencontre des chrétiens du nord de l'Irak ravagé par l'Etat islamique
Pour son dernier jour en Irak, le pape François est allé dimanche sous haute protection à la rencontre des chrétiens dans le Nord où l'organisation jihadiste Etat islamique (Daech) a semé la terreur et la mort durant trois ans.

Le souverain pontife de 84 ans est arrivé à l'aéroport d'Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, où il a été accueilli par des dignitaires et des enfants en habit traditionnel kurde. Il est  ensuite allé à Mossoul, une visite hautement symbolique mais aussi l'étape la plus dangereuse de son voyage entamé vendredi. Là même où en 2014 les jihadistes avaient décrété leur "califat", le pape va prononcer une "prière pour les victimes de la guerre", ces milliers de Yazidis, de chrétiens et de musulmans assassinés par les jihadistes ou tombés au combat pour les déloger d'Irak.

Le Pape à Mossoul
Le pape François s'est rendu dimanche à Mossoul, grande ville du nord de l'Irak, où le groupe jihadiste Etat islamique (Daech) a semé la mort et la terreur de 2014 à 2017.

Cinq hélicoptères irakiens ont escorté le premier souverain de l'histoire à se rendre en Irak. Il est ensuite arrivé dans une voiture blindée dans les décombres d'une église millénaire au cœur de Mossoul où il a mené une prière pour "les victimes de la guerre".

A l'occasion d'une visite impromptue de 40 minutes en voiture de golf de la vieille ville de Mossoul, le Pape a rencontré des résidents musulmans et chrétiens de la ville. Ceux-ci ont raconté au pape leur vie sous le règne brutal de l'État islamique. Le pontife a béni leur vœu de voir la ville renaître de ses cendres, ajoutant que `` la fraternité était plus durable que le fratricide ''.
Ev3YPAdXMAABeCd.jpeg
Avant de partir de Mossoul , Le pape a rendu une visite privée aux églises syriaques orthodoxes et arméniennes détruites par les jihadistes d Daech.

Ev3TEk7XcAUVQ-V.jpeg

Vidéo de la visite papale d'une église détruite par les Islamistes radicaux.

Entretien avec des religieux Yézidis
Dans un court entretien avec le Pape, des religieux yézidis du district de Sinjar ont invité le Saint Père à visiter le district martyrisé; Le  pape a répondu : Je n'oublierai pas les Yézidis et resterai avec eux dans leur détresse.
Religieux yézidis.jpeg

Le départ des chrétiens d'Orient est "un dommage incalculable", dit le pape à Mossoul
Le départ des chrétiens du Moyen-Orient est "un dommage incalculable", a estimé dimanche le pape François au milieu des décombres de la guerre contre les jihadistes à Mossoul, dans le nord de l'Irak. 

L'occupation d'un tiers du pays par l'Etat islamique  a été le dernier épisode d'une série de conflits en Irak qui ont poussé la majorité des chrétiens à l'exil. Ils ne sont plus que 400.000 dans le pays, contre 1,5 million en 2003, avant l'invasion américaine.

Le pape rencontre des chrétiens dans une église ravagée par l'Etat islamique à Qaraqosh
Le pape François est arrivé dimanche dans la ville irakienne de Qaraqosh, où il a rencontré des fidèles dans l'église al-Tahira Al-Kubra, rénovée pour l'occasion après avoir été entièrement brûlée en 2014 par les jihadistes.

Son convoi a été accueilli par les vivats de chrétiens revenus après avoir fui trois années d'occupation jihadiste, en tenue traditionnelle et brandissant des palmes. Le pape récitera avec eux l'angélus.
Vidéo de l'accueil des Chrétiens à Qaraqosh

Le pape célèbre sa plus grande messe en Irak devant des milliers de fidèles
Le pape François a célébré, dimanche 7 mars 2021, sa plus grande messe en Irak, devant des milliers de fidèles dans un stade à Erbil au Kurdistan.

En raison de la Covid-19, les 20.000 places du stade Franso Hariri n'ont pas toutes été ouvertes aux fidèles. Si le pape est vacciné, aucun membre du public, tous munis d'un ticket obtenu des jours auparavant, ne l'est.
Ev337SKXYAEqygP.jpeg


Vidéo de la foule chrétienne le long des rues à Erbil.

Les commentaires sont fermés.