Syrie : Les avions russes bombardent un bastion de Hayat Tahrir ash-Sham (HTS) dans le grand Edleb

Imprimer

Vendredi 5 mars, des avions de combat des forces aérospatiales russes ont effectué plusieurs frappes aériennes sur la ville de Ma'arrat Misrin dans la partie orientale de la région du Grand Edleb.

Les frappes aériennes, menées par des chasseurs-bombardiers Su-34, ont détruit plusieurs positions dans la périphérie de Maaret Mesrin, un bastion de Hay'at Tahrir al-Sham, anciennement affilié à al-Qaïda. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les frappes aériennes n'ont entraîné aucune perte humaine.

De nombreux jihadistes étrangers sont retranchés dans la zone située entre Maaret Mesrin, Kafraya, al-Fu'a et Benniche. De nombreux quartiers généraux et camps des factions d'al-Qaïda y sont également situés.

Les frappes aériennes ont eu lieu le jour du premier anniversaire du cessez-le-feu dans le Grand Edleb, qui a été conclu lors d'une réunion entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Un an après l'accord de cessez-le-feu, la situation dans le Grand Edleb est encore loin d'être stable. Plusieurs groupes jihadistes dominent la région.

La Turquie a déployé des milliers de soldats dans des dizaines de postes militaires dans le Grand Edleb. Pourtant, des violations du cessez-le-feu ont lieu quotidiennement. De plus, Ankara n’a pas encore ouvert l’autoroute Lattaquié-Alep, la M4.

Damas et ses alliés, en premier lieu la Russie, ont intensifié leurs attaques contre les militants du Grand Edleb. Cependant, une opération complète dans la région semble peu probable.

Les commentaires sont fermés.