Centrafrique : de nouvelles violences font un mort et plusieurs blessés à Bangui

Imprimer

Alors que la campagne électorale pour les élections législatives partielles est en cours, au moins une personne a été tuée et plusieurs autres blessées mardi 2 mars 2021 lors de violences dans la capitale de la Centrafrique, par des hommes armés, a-t-on appris mardi.

« Six blessés » et « un décès » ont été reçus dans un hôpital construit par Médecins Sans Frontières (MSF) dans le quartier Sica de Bangui, a annoncé dans un tweet mardi MSF.

Les médias locaux ont rapporté que le PK5, quartier populaire du troisième arrondissement de Bangui, a été secoué mardi par des détonations d’armes lourdes et légères.

Selon le journal "Corbeau News", il y a « un affrontement entre deux groupes miliciens d’autodéfense au quartier Ramandji » de Bangui. « On ignore les raisons de cet affrontement violent » qui a fait un mort et des blessés.

Cette nouvelle vague de violences meurtrières survient alors que la campagne électorale pour les élections législatives partielles prévues le 14 mars en République centrafricaine est en cours.

118 sièges (sur 140) restent à pourvoir aux élections partielles et l'opposition s'est retirée du processus électoral en dénonçant des fraudes.

En dépit de la contre-offensive engagée par l’armée centrafricaine qui a repris plusieurs villes des mains des rebelles, certains députés ont réclamé une session extraordinaire qui fasse le point sur le plan de sécurisation des élections.

Il faut rappeler que lors de la présidentielle et des législatives du 27 décembre 2020, plusieurs députés ont perdu leur véhicule et leurs biens durant la campagne et certains ont échappé à des tentatives d'assassinat.

Lien permanent Catégories : Bangui, REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.