Liban : La chute de la livre libanaise déclenche des manifestations de colère dans les rues

Imprimer

Une  baisse sans précédent enregistrée mardi de la valeur de la livre libanaise a provoqué des manifestations de colère à travers les villes du pays.

Les manifestants ont bloqué plusieurs routes avec des pneus enflammés dans la plupart des régions libanaises.

Selon les Forces de sécurité intérieure, un certain nombre de manifestants ont bloqué plusieurs routes à l'intérieur de la capitale Beyrouth, la plupart aux entrées de la banlieue sud.

Les manifestants ont fermé la place Al-Nour à Tripoli (nord) et les routes principales, avec des pneus enflammés, pour protester contre les conditions de vie.

Les manifestants ont fermé l'intersection de Taalabaya dans la Bekaa (est) avec des pneus enflammés dans les deux sens, pour protester contre la détérioration des conditions de vie et le taux de change élevé du dollar.

Selon l'organisation de la circulation, les patrouilles des Forces de sécurité intérieure ont détourné le trafic vers des routes secondaires.

A Marjayoun (sud), des manifestants ont coupé la route principale pendant un certain temps.

La monnaie libanaise est tombée à son plus bas niveau, mardi, pour toucher pour la première fois la barrière des 10 000 livres pour un dollar.

Le taux de change sur le marché noir était de 10 mille livres contre le dollar pour la vente et de 9950 pour l'achat.

Alors que le prix officiel du dollar est toujours de 1510 livres, et le dollar subventionné est de 3 900 livres.

Le "dollar subventionné", au prix de 3900 livres contre un dollar, est octroyé par la Banque centrale aux changeurs de monnaie et aux commerçants dans le but d'importer les biens nécessaires, à la lumière de l'augmentation significative du taux de change sur le marché parallèle.

Vidéo

Lien permanent Catégories : LIBAN 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.