Tunisie : manifestations à Tataouine pour le deuxième jour consécutif

Imprimer

Vendredi 12 février, pour la deuxième journée consécutive, les manifestations se sont poursuivies dans le gouvernorat de Tataouine dans le sud-est de la Tunisie. Les manifestants exigent que le gouvernement mette en œuvre toutes les dispositions de l'accord "Camor" conclu à la fin de l'année dernière.

Le 17 novembre, le gouvernement avait annoncé qu'un accord final avait été conclu avec les manifestants réclamant des emplois dans la région pétrolière d'El Kamour, à Tataouine.

Des centaines de manifestants, à l'invitation de la coordination du sit-in «Al-Kamour», ont bloqué un certain nombre de routes à l'aide de pneus enflammés.

Jeudi soir, dans le désert de Tataouine, les forces de l'armée tunisienne ont empêché les manifestants d'atteindre la station de pompage de pétrole et de gaz pour la fermer en signe de protestation contre l'échec de l'activation de l'accord «Camor».

Les manifestants demandent au gouvernement d'appliquer les termes de l'accord, qui prévoit l'emploi de 250 jeunes de la région par les compagnies pétrolières qui y opèrent.

Nour al-Din Darza, membre de la coordination du sit-in "Al-Kamour", a déclaré que la fermeture de la station de pompage de pétrole et de gaz n'était pas une fin en soi, mais plutôt un moyen d'exiger une réponse à nos demandes. "

L'accord «Camor» prévoit également de financer un fonds d'investissement doté d'un budget de 80 millions de dinars (30 millions de dollars) et de financer un certain nombre de projets au profit de la jeunesse .

En juillet dernier, les manifestants avaient fermé la station de pompage de pétrole et de gaz de la région, et la fermeture s'est poursuivie jusqu'à la signature de l'accord avec le gouvernement en novembre dernier.

Lien permanent Catégories : Accord Camor, Tataouine, TUNISIE 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel