Syrie : Affrontements au sud de Damas - des éléments armés attaquent des postes de l'armée syrienne à Kanakir

Imprimer

Tard samedi 6 février, des hommes armés ont attaqué un certain nombre de postes et de points de contrôle de l'armée arabe syrienne (AAS) dans la ville de Kanakir, au sud de Damas.

Des sources de l'opposition ont déclaré que les attaques avaient été menées en réponse au meurtre de Naim Abdul Rahim al-Zamil, un ancien rebelle de Kanakir. Selon les sources, al-Zamil a été tué par balle par un groupe local pro-gouvernemental dirigé par Walid Hafez, affilié à la 4 e division de l' AAS .

Al-Zamil était un membre des Brigades al-Furqan de l'Armée Syrienne Libre, qui étaient actives dans le sud de Damas et à Quneitra au cours des premières années de la guerre syrienne.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, l'AAS a déployé des renforts à Kanakir après les attaques qui n'ont pas fait de victimes.  

Les attentats constituent une violation de l’ accord de réconciliation conclu en octobre de l’année dernière. L'accord a épargné à Kanakir une opération de l'AAS, qui prévoyait de traquer les radicaux armés dans la ville.

La situation à Kanakir serait maintenant calme. Cependant, l'armée ne laissera probablement pas passer les récentes attaques. Une escalade militaire semble probable.

Untii99tled.jpg

 

Les commentaires sont fermés.