Le Canada menace de mettre fin à l'aide de l'UNRWA au sujet de manuels appelant au djihad contre les juifs

Imprimer

La ministre canadienne du Développement international, Karina Gould, a annoncé le début d'un audit de la coopération avec l'Agence des Nations Unies pour l'assistance aux réfugiés de Palestine. La raison en était les manuels scolaires publiés par l’UNRWA.

Selon un rapport préparé par l'Institut IMPACT-se de l'Université hébraïque de Jérusalem, le matériel pédagogique de l'agence fait la promotion du djihad, de la haine et des appels à devenir des martyrs.

Cependant, ils ne mentionnent pas l’importance de parvenir à la paix. Israël est appelé une entité sioniste ennemie et ne figure pas sur les cartes. Ils répandent la calomnie selon laquelle des décharges de déchets toxiques sont en train d'être installées dans les territoires palestiniens pour empoisonner les Palestiniens.

"Nous sommes profondément préoccupés par le fait que les livres distribués par l'UNRWA contiennent des documents qui contredisent les valeurs de l'ONU - telles que les droits de l'homme, la tolérance, la neutralité, la non-discrimination", a déclaré le ministre citant le Jerusalem Post.

Gould a déclaré que l'enquête vise à établir comment cela s'est produit et à s'assurer que cela ne se reproduise plus. Elle a également évoqué la conversation avec le chef de l'agence Philip Lazarini, dans laquelle il a exprimé son indignation. «Nous et d'autres États donateurs suivrons de près cela», a-t-elle promis.

L'Australie et le Royaume-Uni ont déjà exprimé leur indignation. En réponse aux accusations, Lazarini a déclaré qu'il s'agissait d'un incident ponctuel: les livres ont été distribués par erreur et immédiatement remplacés par des livres appropriés.

Lien permanent Catégories : UNRWA 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.