Irak : Dix sept militants de l'Etat islamique arrêtés lors de raids séparés à Bagdad

Imprimer

L'Agence fédérale d'enquête et de renseignement a déclaré mercredi 13 janvier que dix-sept militants de l'État islamique avaient été arrêtés dans différentes zones du gouvernorat de Bagdad.
 
Deux des personnes arrêtées par l'Etat islamique surnommées «Abu Anas» et «Abu Qusay» travaillaient pour les secteurs de Falloujah et Ninive au sein du groupe militant, a déclaré l'agence, qui fait partie du ministère fédéral de l'Intérieur.
 
«L'un d'eux est issu d'une famille de l'Etat islamique dont l'un de ses frères travaille dans les rangs de l'Etat islamique dans la soi-disant armée Dabiq», lit-on dans le communiqué.
 
Mardi, sept militants de l'Etat islamique avaient été tués au cours de deux frappes aériennes menées par la Coalition internationale dans la vallée d'al-Shay du gouvernorat de Kirkouk, selon la Security Media Cell.
 
On estime que plus de 10.000 militants de l'Etat islamique seraient encore actifs en Irak et en Syrie, près de trois ans après la défaite du califat, a déclaré le chef de la lutte contre le terrorisme de l'ONU, Vladimir Voronkov  ,  en août dernier.
 
En décembre 2017, les forces de sécurité fédérales, en coopération avec les Peshmergas et les Forces de mobilisation populaire (Hashed al-Chaabi) et aidées par les frappes aériennes de la Coalition internationale contre Daech, ont déclaré la victoire sur l'Etat islamique. Depuis lors, le groupe militant a eu recours à des tactiques de guérilla et reste une menace puissante dans certaines régions du pays.

Les commentaires sont fermés.