Russie : Les autorités disent avoir déjoué un projet d'attentat de l'EI au Daguestan

Imprimer
Les services de sécurité russes (FSB) ont affirmé samedi 26 décembre avoir déjoué un projet d'attentat fomenté par une cellule de l'Etat Islamique au Daguestan, instable république russe du Caucase, et arrêté quatre personnes.
 
"Les membres du groupe prévoyaient de faire exploser un engin près de l'un des bâtiments administratifs des forces de l'ordre, suivi d'une attaque armée contre des employés du ministère de l'Intérieur" à Makhatchkala, la capitale du Daguestan, a indiqué le FSB dans un communiqué. "Des armes à feu et des armes blanches, une grande quantité de munitions et un engin explosif ont été retrouvés dans une cache", a ajouté le FSB, disant avoir aussi saisi des téléphones portables contenant une "correspondance avec des coordinateurs se trouvant à l'étranger". "Quatre membres de la cellule du groupe terroriste international État islamique ont été arrêtés", a-t-il encore indiqué.
 
Ces arrestations font suite à une attaque le 17 décembre visant les forces de l'ordre dans la république russe voisine de Tchétchénie, lors de laquelle deux assaillants avaient été tués. En octobre, une fusillade avait également fait au moins six morts, dont deux membres des forces de l'ordre, lors d'une opération de "contre-terrorisme" à Grozny, la capitale tchétchène.
 
Le Caucase russe a été secoué par deux conflits meurtriers dans les années 1990 et 2000 entre forces fédérales et rébellion séparatiste tchétchène, qui s'est progressivement islamisée et s'est étendue aux autres républiques de la région, jusqu'à prêter allégeance à l'Etat islamique en juin 2015. Même si l'influence du groupe jihadiste reste limitée, des attaques visant les autorités se produisent encore périodiquement en Tchétchénie, au Daguestan, et parfois en Ingouchie voisine.

Carte.png

Les commentaires sont fermés.