Syrie : Frappes aériennes russes contre des islamistes dans le nord de Lattaquié

Imprimer

Dimanche 20 décembre, une série de frappes aériennes russes a pris pour cibles des positions et des fortifications des rebelles syriens  dans le nord de la province de Lattaquié.
 
Les frappes aériennes ont visé les collines entourant la ville de Kabani, bastion de plusieurs groupes islamistes. Hayat Tahrir al-Sham, le Parti islamique du Turkistan (TIP) et Ajnad al-Kavkaz qui occupent des positions dans la ville et sa périphérie.
 
Au cours des dernières années, les rebelles islamistes ont lancé de multiples attaques à la roquette et de drones à partir de Kabani sur un certain nombre de cibles civiles et militaires sur la côte syrienne, y compris la base aérienne russe de Hmeimim.
 
Les frappes aériennes russes étaient probablement une réponse aux violations répétées du cessez-le-feu par ces groupes islamistes dans la région du Grand Edleb [qui comprend le nord de la Lattaquié].
 
La veille, le Centre de réconciliation russe pour la Syrie a annoncé que les rebelles avaient récemment lancé 38 attaques depuis le Grand Edleb. Au moins six attaques ont eu lieu dans le nord de la province de Lattaquié.
 
Ces violations menacent l'accord russo-turc sur le Grand Edleb qui a été conclu le 5 mars après une bataille entre les forces gouvernementales et les rebelles islamistes soutenus par la Turquie.
 
L'accord, qui vise à stabiliser le Grand Edleb, a du mal à être respecté. Il est probable qu'un affrontement à grande échelle ait lieu  dans la région si l'accord s'effondre.

Les commentaires sont fermés.